1887

Perspectives économiques en Afrique 2010

image of Perspectives économiques en Afrique 2010

Depuis 2002, la publication annuelle Perspectives économiques en Afrique a surveillé le progrès des économies du continent. L’Afrique a beaucoup progressé au cours des sept années de forte croissance entre 2002 et 2008, mais son élan a été coupé court par la récession la plus profonde et la plus étendue de ces dernières 50 années. Cette édition montre un continent se remettant difficilement de la crise et essayant d’identifier de nouvelles pratiques plus résistantes aux chocs économiques, afin de retrouver le progrès. Dans ce contexte, les décideurs politiques des pays africains et de l’OCDE, dans les secteurs public comme privé, trouveront un intérêt particulier à l’édition actuelle dans le cadre de leurs activités.

Publié conjointement par la Banque africaine de développement (BAD), le Centre de développement de l’OCDE et la Commission économique des Nations-Unies pour l’Afrique (CEA), le projet Perspectives économiques en Afrique est généreusement soutenu par le Fonds de développement européen. Il combine l’expertise accumulée par l’OCDE, qui publie les Perspectives économiques de l’OCDE deux fois par an, avec les connaissances de la BAD, de la CEA et un réseau de centres de recherches africains sur les économies africaines.   

Les Perspectives de cette année examinent les développements récents dans les secteurs économique, social et politique, ainsi que l’évolution probable à court-terme de 50 pays africains. Les Perspectives économiques de l’Afrique sont tirées d’une analyse pays-par-pays basée sur un cadre commun unique. Cela inclut un exercice de prévision de 2010 à 2012 basé sur un modèle macroéconomique simple, ainsi qu’une analyse du contexte social et politique. Le chapitre sur la vue d’ensemble de la situation contient une synthèse comparative des perspectives des pays africains, plaçant ainsi l’évolution des économies africaines dans le contexte économique mondial. Un annexe statistique complète le volume.

Les Perspectives économiques de l’Afrique 2010 met l’accent sur la mobilisation des ressources et de l’aide publiques en Afrique, présentant un rapport détaillé des meilleures pratiques d’administration fiscale, de politique et d’accords multilatéraux, y compris des recommandations sur la manière d’aborder les défis à venir. Le rôle de l’aide au développement dans la mobilisation des ressources publiques des pays africains pour atteindre leurs objectifs de développement est également abordé. Les données d’origine, résultat de l’analyse des 50 pays, sera disponible gratuitement sur www.africaneconomicoutlook.org.

French English, Portuguese

.

Sierra Leone

OECD Development Centre

La reprise progressive prévue en 2010 traduit essentiellement le dynamisme soutenu de la production agricole et des services, mais aussi le redressement mesuré des exportations. Toutefois, les exportations des ressources minérales du pays, entraînées par le retour de la croissance internationale, restent modestes en raison de la contraction des cours, de la réduction des investissements et des difficultés de production persistantes dans le sous-secteur de l'extraction de rutile. En dépit d'une croissance en hausse qui devrait s'établir à 5 % en 2011 sous l'effet d'une reprise mondiale plus robuste, de la progression des exportations, des retours sur investissements dans les infrastructures et d'un contexte plus propice aux affaires, celle-ci restera inférieure aux taux d'avant-crise. Même minime, tout écart de croissance peut potentiellement s'avérer très dommageable pour un pays déjà vulnérable comme la Sierra Leone, compte tenu de la pauvreté généralisée et des risques de retournement politique et d'instabilité sociale. Les pouvoirs publics auront donc pour prochaine mission stratégique de remettre rapidement l'économie sur la voie d'une croissance soutenue et la plus large possible, alors que le ralentissement actuel engendre déjà un fort taux de chômage, freine les progrès visant à réduire la pauvreté et aggrave les risques de refragiliser le pays. Dans un tel contexte, une aide étrangère stable et fiable reste un facteur des plus essentiels.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error