1887

Perspectives économiques en Afrique 2003

image of Perspectives économiques en Afrique 2003

L'objectif de cette ouvrage est de passer en revue la situation économique et les évolutions probables à court terme d'un certain nombre de pays africains selon un cadre analytique unique. Ce cadre commun comprend un exercice de prévision pour l'année en cours et l'année suivante utilisant un modèle macro-économique simple, ainsi qu'une analyse du contexte politique et social. Il propose en outre une synthèse comparative des perspectives des pays africains, et replace l'évolution des économies africaines dans le contexte économique mondial. Une annexe statistique complète l'ouvrage. Cette publication intéressera les décideurs des pays africains et des pays de l'OCDE, que ce soit dans le secteur public ou privé (organismes d'aide, investisseurs et hauts fonctionnaires des pays bénéficiaires de l'aide).

French English

.

Kenya

OECD Development Centre

213

Le Kenya a renoué avec la croissance économique en 2001 : son PIB réel a progressé de 1.2 pour cent, contre -0.2 pour cent l’année précédente. En 2002, la croissance devrait rester positive mais limitée, à 1.6 pour cent, avant de grimper à 2.8 pour cent en 2003. Cependant, le retour d’une tendance positive en 2001 n’a pas inversé le recul du revenu par habitant observé pour la cinquième année consécutive. La médiocrité des résultats économiques récents a aggravé le chômage et la pauvreté. L’emploi salarié a ainsi diminué entre 1998 et 2001, pour la première fois depuis l’indépendance. En outre, le pourcentage de Kenyans vivant en deçà du seuil de pauvreté augmente depuis 1997. Le rétablissement de la croissance en 2001 s’est accompagné d’une nette détérioration de la situation budgétaire, à la suite de l’accroissement des dépenses publiques, alors que les recettes intérieures pâtissaient de plus en plus du retrait de l’aide internationale résultant des problèmes de gouvernance du pays. Les finances devraient continuer de se dégrader en 2002 et 2003, avec une hausse des dépenses et une stagnation des recettes. Conformément aux engagements pris au titre du cadre stratégique de réduction de la pauvreté (CSRP), l’État soutient les programmes fondamentaux de lutte contre la pauvreté et y consacre une part de plus en plus importante de son budget. Pour la cinquième année consécutive, les autorités monétaires du Kenya ont réussi en 2001 à maintenir la stabilité des prix intérieurs. L’inflation est passée de 6.2 pour cent en 2000 à 0.8 pour cent en 2001 ; elle devrait rester contenue en 2002 et 2003. En 2001 également, les taux d’intérêt ont baissé en valeur nominale et ont tous été positifs en termes réels, étant donné la faiblesse de l’inflation…

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error