1887

Perspectives économiques en Afrique 2003

image of Perspectives économiques en Afrique 2003

L'objectif de cette ouvrage est de passer en revue la situation économique et les évolutions probables à court terme d'un certain nombre de pays africains selon un cadre analytique unique. Ce cadre commun comprend un exercice de prévision pour l'année en cours et l'année suivante utilisant un modèle macro-économique simple, ainsi qu'une analyse du contexte politique et social. Il propose en outre une synthèse comparative des perspectives des pays africains, et replace l'évolution des économies africaines dans le contexte économique mondial. Une annexe statistique complète l'ouvrage. Cette publication intéressera les décideurs des pays africains et des pays de l'OCDE, que ce soit dans le secteur public ou privé (organismes d'aide, investisseurs et hauts fonctionnaires des pays bénéficiaires de l'aide).

French English

.

Éthiopie

OECD Development Centre

167

L’Éthiopie connaît une CROISSANCE économique régulière avec, en 2000/01, un PIB réel atteignant 7.9 pour cent, contre une moyenne annuelle de 4.8 pour cent depuis 1994/95. Néanmoins, malgré cette progression de l’économie, le revenu par habitant ne cesse de baisser, et ce depuis 1997/98. La croissance du PIB devrait ralentir en 2001/02, pour passer à 5 pour cent, avant une nouvelle accélération (6 pour cent en 2002/03). Pour sa part, le revenu par habitant devrait continuer de décliner dans un avenir proche. Conformément aux engagements pris au titre du CSRP (cadre stratégique de réduction de la pauvreté), les autorités ont placé la lutte contre la pauvreté au centre de leur stratégie de développement à moyen terme. La gestion de l’économie éthiopienne s’améliore, comme en témoigne la prudence adoptée dans la politique budgétaire et monétaire. Concernant les dépenses publiques, l’État est notamment parvenu à alléger son budget de la défense pour étoffer celui de la lutte contre la pauvreté. Cependant, la difficulté à maîtriser les dépenses compromet l’avènement d’une stabilité budgétaire. De nouvelles augmentations des dépenses publiques devraient annuler les surcroîts de recettes, participant à l’aggravation du solde budgétaire à brève échéance.…

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error