1887

Perspectives économiques en Afrique 2003

image of Perspectives économiques en Afrique 2003

L'objectif de cette ouvrage est de passer en revue la situation économique et les évolutions probables à court terme d'un certain nombre de pays africains selon un cadre analytique unique. Ce cadre commun comprend un exercice de prévision pour l'année en cours et l'année suivante utilisant un modèle macro-économique simple, ainsi qu'une analyse du contexte politique et social. Il propose en outre une synthèse comparative des perspectives des pays africains, et replace l'évolution des économies africaines dans le contexte économique mondial. Une annexe statistique complète l'ouvrage. Cette publication intéressera les décideurs des pays africains et des pays de l'OCDE, que ce soit dans le secteur public ou privé (organismes d'aide, investisseurs et hauts fonctionnaires des pays bénéficiaires de l'aide).

French English

.

Côte d'Ivoire

OECD Development Centre

La Côte d’Ivoire a amorcé une timide reprise économique en 2001 après la crise de 1999-2000. La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel était de 0.1 pour cent en 2001, contre une baisse du PIB de 2.3 pour cent en 2000. Les facteurs ayant contribué à cette reprise économique sont l’amélioration de la gestion macro-économique, la libéralisation accrue dans le sous-secteur des produits primaires d’exportation et une relative amélioration de l’environnement politique sur la période, qui a permis le retour de l’aide extérieure. Cependant, la Côte d’Ivoire traverse une nouvelle crise politique bien que le forum de réconciliation ait posé les bases d’une amélioration. Cette crise, qui a débuté avec la tentative de coup d’Etat du 19 septembre 2002, est d’autant plus regrettable que, dans un autre contexte, les perspectives se seraient révélées favorables pour la Côte d’Ivoire. En effet, bien que l’économie mondiale ralentisse, certaines évolutions auraient pu améliorer les performances de l’économie ivoirienne de façon significative. En particulier, la Côte d’Ivoire devait bénéficier de l’amélioration des cours mondiaux du cacao et du programme 2002-04 de facilité pour la réduction de la pauvreté et croissance (FRPC), négocié avec le Fonds monétaire international, et qui devait se traduire par un flux accru d’aide étrangère.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error