1887

Perspectives économiques en Afrique 2003

image of Perspectives économiques en Afrique 2003

L'objectif de cette ouvrage est de passer en revue la situation économique et les évolutions probables à court terme d'un certain nombre de pays africains selon un cadre analytique unique. Ce cadre commun comprend un exercice de prévision pour l'année en cours et l'année suivante utilisant un modèle macro-économique simple, ainsi qu'une analyse du contexte politique et social. Il propose en outre une synthèse comparative des perspectives des pays africains, et replace l'évolution des économies africaines dans le contexte économique mondial. Une annexe statistique complète l'ouvrage. Cette publication intéressera les décideurs des pays africains et des pays de l'OCDE, que ce soit dans le secteur public ou privé (organismes d'aide, investisseurs et hauts fonctionnaires des pays bénéficiaires de l'aide).

French English

.

Burkina Faso

OECD Development Centre

109

Le Burkina Faso est un pays dont les performances économiques dépendent fortement des chocs externes en raison de la prédominance de l’agriculture – coton et céréales - et de l’importance de l’aide extérieure dans le financement de l’économie. La conjonction d’un contexte international et de conditions climatiques défavorables avait entraîné un ralentissement net des activités en 2000 au regard du dynamisme des années précédentes. L’activité économique a cependant repris au cours du quatrième trimestre de 2001 en raison de récoltes exceptionnelles de céréales et de coton. Au total, le taux de croissance a atteint 5.7 pour cent pour l’année 2001 après une décélération à 2 pour cent en 2000. Il est estimé à 6 pour cent en 2002 à la faveur de la hausse de consommation induite par le fort accroissement des revenus agricoles de la fin 2001. La faiblesse des prix internationaux - et leur répercution sur le prix producteur – laisse cependant craindre une récolte cotonnière plus faible à l’issue de la campagne 2002/03, qui pourrait entraîner le taux de croissance à la baisse, aux alentours de 3.3 pour cent. De plus, la reprise des troubles en Côte d’Ivoire à partir de septembre 2002 laisse présager des difficultés d’évacuation des exportations, ainsi que des problèmes d’importation malgré la recherche dynamique de voies d’approvisionnement alternatives par le Ghana, le Togo et le Bénin par les opérateurs burkinabè…

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error