1887

Perspectives du développement mondial 2014

Accroître la productivité pour relever le défi du revenu intermédiaire

image of Perspectives du développement mondial 2014

Les économies en développement continuent à croître plus rapidement que les pays plus avancés. En 2010, la part des pays non membres de l’OCDE dans le PIB mondial a dépassé celle des pays de l’OCDE. Depuis sa première édition en 2010, la publication annuelle des Perspectives du développement mondial étudie les tendances du processus de « basculement de la richesse », révélatrices du poids économique croissant des pays en développement dans l’économie mondiale. La montée en puissance de la Chine a donné une impulsion à ce « basculement de la richesse », ce qui a aussi eu des retombées positives sur les économies en développement qui approvisionnent la Chine en produits issus de ressources naturelles et en biens intermédiaires. Toutefois, en dépit de l’accélération de leur taux de croissance depuis 2000, le revenu par habitant des pays en développement – y compris de nombreux pays à revenu intermédiaire – n’atteindra pas d’ici 2050 le niveau de celui des pays développés. Stimuler la croissance de la productivité dans les pays à revenu intermédiaire pourrait avoir pour effet d’infléchir cette tendance, et c’est là la thématique centrale de ce rapport. En même temps, une telle croissance doit être inclusive pour qu’une réelle convergence des niveaux de vie puisse s’opérer.

French English

.

Éditorial

OECD Development Centre

La convergence des niveaux de vie des économies de marché émergentes et des pays en développement vers le niveau des économies avancées se poursuivra-t-elle dans les années qui viennent, telle est la question que pose ce quatrième rapport de notre série sur le « basculement de la richesse ». Si la convergence implique bien davantage que la seule croissance économique, le dynamisme des économies de marché émergentes est néanmoins un moteur puissant du comblement progressif de l’écart de niveau de vie. En 2010, la part des pays non membres de l’OCDE dans le PIB mondial, à PPA, a dépassé celle des pays de l’OCDE. Cette évolution du poids économique relatif est surtout le fait de la Chine et de l’Inde qui, ensemble, représentent déjà près d’un quart du PIB mondial à PPA. Toutefois, l’écart de taux de croissance économique entre pays membres et non membres de l’OCDE s’est récemment rétréci du fait du ralentissement sensible de la croissance des économies de marché émergentes. Cette tendance pourrait être infléchie en stimulant la croissance de la productivité dans les pays à revenu intermédiaire, et c’est là la thématique centrale du rapport. En même temps, une telle croissance doit être inclusive pour qu’une réelle convergence des niveaux de vie puisse s’opérer.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error