1887

Perspectives du développement mondial 2012

La cohésion sociale dans un monde en mutation

image of Perspectives du développement mondial 2012

«Basculement de la richesse" - un processus qui a commencé dans les années 1990 et a décollé dans les années 2000 - a conduit à une géographie complètement nouvelle de la croissance tirée par l'essor économique de grands pays en développement, en particulier la Chine et l'Inde. Le résultat de reconfiguration de l'économie mondiale sera à façonner les agendas politiques, économiques et sociaux du développement international que ceux des pays convergents et pays pauvres pour les années à venir.Ce rapport analyse l'impact de "basculement de la richesse" sur la cohésion sociale, en grande partie en se concentrant sur les pays à forte croissance convergentes. Une "cohésion" de la société travaille en faveur du bien-être de tous ses membres, crée un sentiment d'appartenance et de lutte contre la marginalisation au sein et entre les différents groupes de sociétés. La question de ce rapport demande est de savoir comment la transformation structurelle dans les économies convergentes affecter leur «tissu social», leur sentiment d'appartenance ou de mettre généralement leur capacité à gérer pacifiquement les problèmes d'action collective.Les événements récents dans les pays performants et dans le monde arabe, mais aussi au-delà comme en Thaïlande, la Chine et l'Inde semblent suggérer que la croissance économique, la hausse des ressources fiscales et l'amélioration de l'éducation ne sont pas suffisantes pour créer une cohésion, les gouvernements ont besoin pour combler les déficits sociaux et activement promouvoir la cohésion sociale, si à long terme le développement soit durable.

French English

.

Des politiques budgétaires durables pour des contrats sociaux plus solides

OECD Development Centre

Le basculement de la richesse augmente les ressources disponibles dans de nombreux pays convergents, leur offrant une conjoncture favorable au renforcement de la cohésion sociale. Dans ces mêmes pays, la croissance économique rapide et les mutations structurelles multiplient les flux financiers liés au développement, et les recettes fiscales dépassent désormais celles des autres pays en développement. Toutefois, pour que des changements se matérialisent, les gouvernements doivent résolument chercher à créer une source de financement stable en renforçant leur légitimité budgétaire. Car aujourd’hui, la situation de nombreux pays convergents se caractérise par une légitimité fragile de l’État en tant qu’honnête médiateur entre différents groupes d’intérêt, ce qui érode l’efficacité du secteur public dans sa prestation de services essentiels visant à réduire les inégalités et à renforcer la cohésion sociale. Or, pour progresser dans cette voie, les politiques publiques ont besoin de moyens de financement viables et d’un temps de maturation. Des politiques et institutions budgétaires qui dissocient les recettes existantes des dépenses, notamment par des fonds d’épargne de précaution mettant à l’abri une partie des gains imprévus pour maintenir les dépenses sociales en période de crise, peuvent efficacement contribuer à pallier ce problème. Le financement de la redistribution intergénérationnelle (comme les pensions sociales) par ces fonds peut favoriser la cohésion sociale et mobiliser l’opinion en faveur d’une politique budgétaire stable.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error