1887

Panorama de l'aide pour le commerce 2015

Réduire les coûts du commerce pour une croissance durable et inclusive

image of Panorama de l'aide pour le commerce 2015

L'Initiative Aide pour le commerce a permis l'engagement actif d'un grand nombre d'organisations et organismes pour aider les pays en développement et, en particulier, les pays les moins avancés à se doter des infrastructures et des capacités d'offre dont ils ont besoin pour se connecter aux marchés régionaux et mondiaux et pour améliorer leurs résultats commerciaux. Le nouveau modèle de développement dans le cadre du Programme de développement pour l'après 2015 exige une approche intégrée pour faire en sorte que l'Aide pour le commerce aboutisse à un développement inclusif et durable. Le fait d'inscrire les coûts du commerce au centre de l'Initiative Aide pour le commerce permet de faire converger les actions menées dans ce domaine par un large éventail de parties prenantes.

La publication conjointe OCDE/OMC intitulée Panorama de l'Aide pour le commerce 2015 explique comment la réduction des coûts du commerce aidera à assurer une croissance économique inclusive et durable. Elle contient des contributions de la Banque mondiale, du Cadre intégré renforcé, du Centre du commerce international, et de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

French English, Spanish

.

Encourager le commerce et l'investissement: Le point de vue des entreprises

Les entreprises sont de fervents défenseurs de la réduction des obstacles au commerce et à l’investissement. Il faut un partenariat entre les secteurs public et privé pour faire en sorte que les efforts de mise en oeuvre répondent aux besoins des chaînes de valeur et permettre d’atteindre le point de bascule pour la croissance. À cette fin, il est important d’intégrer le secteur privé dès le début de la planification de l’Aide pour le commerce. Un dialogue permanent entre les pouvoirs publics et le secteur privé peut contribuer à adapter les réformes de façon à répondre aux besoins des utilisateurs et à accroître l’impact de ces réformes. La première priorité des entreprises est de mettre en oeuvre l’Accord sur la facilitation des échanges, mais les mesures visant à rationaliser l’administration à la frontière ne devraient pas s’arrêter là. Une approche complète et coordonnée allant au-delà de mesures d’encouragement au commerce est aussi nécessaire. C’est ainsi que la facilitation du commerce devrait aller de pair avec la facilitation de l’investissement. Le présent chapitre aborde ces questions du point de vue des entreprises, examine les efforts en cours et suggère des solutions pour accroître la collaboration entre les entreprises et les donateurs afin de piloter et de mettre en oeuvre la facilitation des échanges.

French Spanish, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error