Mouvements des capitaux et performances des investissements

Les leçons de l'Amérique latine

OECD Development Centre

Les pays destinataires de flux importants de capitaux sont exposés à des risques si ces flux ne se transforment pas en investissements productifs à long terme : telle est la leçon de la crise asiatique de la fin des années 90. Cette publication, issue d'un projet conjoint du Centre de Développement de l'OCDE et de la Commission économique des Nations unies pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), passe en revue les politiques d'un groupe d'importants pays latino-américains confrontés à des entrées massives de capitaux. Les auteurs soulignent que les politiques nationales ont une incidence sur les effets des entrées de capitaux. Ils montrent que certains pays, en particulier le Chili et la Colombie, sont ainsi parvenus à diriger les apports de capitaux vers l'investissement et à réduire de la sorte le risque d'instabilité dans le secteur financier. Ces mesures conduisent à une gestion efficace des entrées de capitaux étrangers. Elles favorisent la création d'un environnement stable orienté vers la croissance et propice à de nouveaux investissements externes judicieux. Les enseignements de cette étude concernent aussi bien l'Amérique latine que d'autres régions du monde.

French English