La libéralisation financière en Asie

Analyses et perspectives

OECD Development Centre

La mondialisation rapide a été particulièrement bénéfique aux pays d'Asie en développement, mais elle a également accru les risques liés aux erreurs de politique économique, à la faiblesse des institutions financières et à une mauvaise gestion des affaires publiques et privées. La crise asiatique de 1997 a montré à quel point il est urgent de revoir le rythme et l'ampleur de la libéralisation financière. La poursuite de l'ouverture des systèmes financiers asiatiques serait-elle propice ou au contraire préjudiciable à la stabilité financière ? Quelles réformes structurelles les économies émergentes devraient-elles mettre en oeuvre pour garantir la transformation des flux de capitaux en investissements productifs ? De quelles exigences, notamment réglementaires, doit s'accompagner une libéralisation financière plus poussée ? Et quelle part les organisations internationales et le secteur privé devraient-ils prendre à la résolution de la crise ?

Cet ouvrage tente de répondre à ces questions en examinant les causes profondes de la crise financière asiatique et en proposant quelques approches constructives pour la résoudre. Cette publication fait suite au quatrième Forum sur les perspectives asiatiques organisé conjointement par la Banque asiatique de développement et le Centre de Développement de l'OCDE.

French English