1887

La gestion de l'aide

Pratiques des pays membres du CAD

image of La gestion de l'aide

Les bailleurs de fonds pour la coopération et le développement ont à rendre compte de la manière dont ils gèrent l’aide et des résultats obtenus avec leur concours sur la voie du développement. Ils ont pour ambition de favoriser une plus grande « appropriation » par les pays partenaires, de davantage utiliser les systèmes nationaux de ces pays et d’instaurer une coopération plus productive. Cela nécessite de décentraliser les activités, de concentrer les efforts, d’adopter des méthodes de gestion axées sur les résultats, de créer de nouveaux dispositifs, de modifier la composition des effectifs et de renforcer les capacités en interne et dans les pays partenaires. Cet ouvrage présente les dispositions prises par les différents donneurs pour réaliser leurs ambitions en matière de coopération pour le développement et remplir leur part des accords conclus à Paris en 2005 (dans la Déclaration de Paris) et à Accra en 2008 (à travers le Programme d’action d’Accra) en vue de rendre l’aide plus efficace.

French English

.

Gestion de l'aide publique au développement multilatérale

Les institutions multilatérales sont un important canal d’acheminement de l’APD des pays membres du CAD. Pour de nombreux pays, et pour les petits donneurs en particulier, les organisations multilatérales offrent l’avantage de pouvoir mobiliser des volumes importants de ressources et d’élargir les objectifs en matière de développement. Elles contribuent également à la coordination des interventions des donneurs face aux problèmes de développement dans le monde. Pourtant, pour améliorer la cohérence du système global d’aide, il conviendrait de resserrer les liens stratégiques et opérationnels entre l’aide bilatérale et l’aide multilatérale. Quoique distincts des institutions multilatérales, les fonds mondiaux proposent néanmoins aux pays membres du CAD un autre moyen de s’attaquer aux défis du développement à l’échelle régionale ou mondiale. Ces fonds présentent un certain nombre d’avantages. Pour autant, les gestionnaires de l’aide doivent s’interroger sur leurs capacités à rendre des comptes et leur aptitude à adopter une démarche partenariale ainsi que sur les éventuels doublons avec des structures existantes.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error