1887

L'efficacité de l'aide dans le secteur de la santé

Progrès et enseignements

image of L'efficacité de l'aide dans le secteur de la santé

L’aide joue un rôle important pour réduire la pauvreté et l'inégalité, stimuler la croissance, renforcer les capacités, promouvoir le développement humain et accélérer la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. L'efficacité de l'aide est cruciale pour maximiser son impact et pour parvenir à un développement durable à long terme. 

Au cours des 20 dernières années, l’aide apportée au secteur de la santé a considérablement augmenté en passant de 5 milliards de dollars en 1990 à 21,8 milliards de dollars en 2007.  Composée d’un nombre croissant et varié d’acteurs, l’aide au secteur de la santé fait face à des défis complexes en termes de gouvernance et de gestion : par exemple, les efforts d’investissement des donateurs  sont fragmentés et se chevauchent par inadvertance, tandis que les partenaires ne sont pas en mesure d’en assumer l’entière responsabilité ni le leadership. En analysant ces défis et en prenant pour référence les principes énoncés dans la Déclaration de Paris (2005) et le Programme d’action d’Accra (PAA) (2008), ce rapport fournit des recommandations  et expose les leçons à tirer pour le secteur de la santé et les nombreux défis en matière d’efficacité de l’aide. Ainsi, la santé fait office de secteur ‘témoin’ afin d’aider à évaluer les risques et avantages de la grande diversité d’acteurs, et de promouvoir la coordination et la cohérence entre les programmes de développement. 

Ce rapport est le résultat de la coopération entre le Groupe de travail sur l’efficacité de l’aide, un forum international et ouvert qui a pour but d’améliorer l’acheminement de l’aide à travers son équipe spéciale sur la Santé en tant que ‘secteur témoin’, et l'Organisation mondiale du commerce.

French English

.

Annexe B : Donneurs émergents et efficacité de l'aide dans le secteur de la santé

Les donneurs non traditionnels jouent un rôle de plus en plus important dans l’aide au développement. Selon le rapport du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des OMD, dans le cadre de l’OMD8, l’aide apportée par les pays n’appartenant pas au CAD s’accroît, avec des contributions substantielles des pays qui dépendent ou non du CAD-OCDE. On trouve, parmi ces donneurs, les membres de l’OPEP (Koweït, Arabie Saoudite, Venezuela et Émirats arabes unis), les pays à revenu intermédiaire, les pays donneurs émergents (Brésil, Chine, Inde, Afrique du Sud, Thaïlande, Turquie et Fédération de Russie) ainsi que d’autres pays (Iran, Corée et Taïwan).

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error