1887

L'aide multilatérale 2015

De meilleurs partenariats pour le monde de l'après-2015

image of L'aide multilatérale 2015

Ce rapport de l’OCDE sur l’aide multilatérale en 2015 contribue au débat général sur la façon de mettre en œuvre le programme pour le développement de l’après-2015. Il fait valoir que les organisations multilatérales ont un rôle fondamental à jouer pour nouer ou consolider des partenariats inclusifs qui apporteront les solutions collectives, internationales indispensables pour mettre fin à la pauvreté absolue et ouvrir une nouvelle ère de progrès économiques, de durabilité environnementale et de sociétés pacifiques et ouvertes à tous. Afin d’être en mesure de s’acquitter de leur mission, les organisations multilatérales devront mettre en œuvre des réformes exigeantes, d’une part pour mener à leur terme les changements internes engagés et d’autre part pour réagir face à un environnement global en rapide évolution.

Aide multilatérale 2015 examine comment les fournisseurs bilatéraux peuvent aider les organisations multilatérales à réaliser les changements nécessaires et à mettre en place les partenariats efficaces qui s’imposent pour (i) assurer une utilisation optimale de toutes les ressources disponibles à l’appui du développement, y compris le financement préaffecté, et (ii) mobiliser des connaissances et des ressources auprès d’autres partenaires que les « donneurs traditionnels ».

French English

.

Utilisation du système multilatéral par les membres du CAD

Ce chapitre examine l’évolution récente du financement des organisations multilatérales par les pays membres du CAD et leurs différences structurelles observables. Il décrit comment ces pays conçoivent leur engagement auprès des organisations multilatérales dans leurs documents d’orientation et met en regard les motivations qu’ils affichent pour l’établissement de partenariats et la répartition effective de leurs apports. Le chapitre analyse le processus de décision relatif aux dotations d’aide multilatérale et présente des données factuelles concernant la prévisibilité ou au contraire l’instabilité des contributions versées par les membres du CAD aux organisations multilatérales. Il traite également de la multiplication des évaluations bilatérales des organisations multilatérales et propose des moyens d’assurer la redevabilité en matière de dépenses multilatérales de façon plus efficace et plus économique. Des recommandations pratiques sont en outre formulées à l’intention des apporteurs pour favoriser l’adoption de politiques et de méthodes de financement qui permettent aux organisations multilatérales d’acheminer efficacement l’aide après 2015. Ce chapitre présente également le « Point de vue » de Richard Manning, président du conseil d’administration de l’Institute of Development Studies (Royaume-Uni), attaché de recherche principal au Centre for the Study of African Economies de l’Université d’Oxford et ancien président du Comité d’aide au développement de l’OCDE.

French English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error