1887

L'aide multilatérale 2015

De meilleurs partenariats pour le monde de l'après-2015

image of L'aide multilatérale 2015

Ce rapport de l’OCDE sur l’aide multilatérale en 2015 contribue au débat général sur la façon de mettre en œuvre le programme pour le développement de l’après-2015. Il fait valoir que les organisations multilatérales ont un rôle fondamental à jouer pour nouer ou consolider des partenariats inclusifs qui apporteront les solutions collectives, internationales indispensables pour mettre fin à la pauvreté absolue et ouvrir une nouvelle ère de progrès économiques, de durabilité environnementale et de sociétés pacifiques et ouvertes à tous. Afin d’être en mesure de s’acquitter de leur mission, les organisations multilatérales devront mettre en œuvre des réformes exigeantes, d’une part pour mener à leur terme les changements internes engagés et d’autre part pour réagir face à un environnement global en rapide évolution.

Aide multilatérale 2015 examine comment les fournisseurs bilatéraux peuvent aider les organisations multilatérales à réaliser les changements nécessaires et à mettre en place les partenariats efficaces qui s’imposent pour (i) assurer une utilisation optimale de toutes les ressources disponibles à l’appui du développement, y compris le financement préaffecté, et (ii) mobiliser des connaissances et des ressources auprès d’autres partenaires que les « donneurs traditionnels ».

French English

.

Mobiliser les connaissances et les ressources des fournisseurs non membres du CAD pour les partenariats de l'après-2015

Plusieurs pays non membres du CAD jouent un rôle de plus en plus important dans la promotion du développement dans l’ensemble du monde. Le présent chapitre s'intéresse tout particulièrement à sept d'entre eux (l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite, le Brésil, la Chine, les Émirats arabes unis, l'Inde et la Turquie), qui fournissent l'essentiel (82 %) du financement concessionnel pour le développement au-delà du CAD, et à leur degré d’engagement dans la coopération multilatérale pour le développement. Ce chapitre montre que les efforts de ces pays sont hétérogènes et rend compte du volume et des modalités de leur contribution aux organisations multilatérales. Il examine aussi les changements récents, dont l'apparition de nouveaux organismes multilatéraux soutenus par les BRICS, ainsi que l’accession de la Chine à un rôle de chef de file dans la création de fonds multilatéraux pour le développement des infrastructures en Asie et en Eurasie. Il propose des moyens d'améliorer le fonctionnement du système multilatéral et de l'adapter de manière à garantir son efficacité pour le monde de l'après-2015. Ce chapitre présente aussi un « Point de vue » de Martín Rivero Illa, Coordonnateur chargé de la cohésion sociale et de la coopération Sud-Sud au Secrétariat général ibéro-américain, et ancien Directeur général de l'Agence uruguayenne de la coopération internationale.

French English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error