1887

L'aide multilatérale 2015

De meilleurs partenariats pour le monde de l'après-2015

image of L'aide multilatérale 2015

Ce rapport de l’OCDE sur l’aide multilatérale en 2015 contribue au débat général sur la façon de mettre en œuvre le programme pour le développement de l’après-2015. Il fait valoir que les organisations multilatérales ont un rôle fondamental à jouer pour nouer ou consolider des partenariats inclusifs qui apporteront les solutions collectives, internationales indispensables pour mettre fin à la pauvreté absolue et ouvrir une nouvelle ère de progrès économiques, de durabilité environnementale et de sociétés pacifiques et ouvertes à tous. Afin d’être en mesure de s’acquitter de leur mission, les organisations multilatérales devront mettre en œuvre des réformes exigeantes, d’une part pour mener à leur terme les changements internes engagés et d’autre part pour réagir face à un environnement global en rapide évolution.

Aide multilatérale 2015 examine comment les fournisseurs bilatéraux peuvent aider les organisations multilatérales à réaliser les changements nécessaires et à mettre en place les partenariats efficaces qui s’imposent pour (i) assurer une utilisation optimale de toutes les ressources disponibles à l’appui du développement, y compris le financement préaffecté, et (ii) mobiliser des connaissances et des ressources auprès d’autres partenaires que les « donneurs traditionnels ».

French English

.

Les mécanismes de mise en commun de fonds mondiaux et les autres instruments de préaffectation des financements : quelle est leur efficacité sur le terrain ?

La dernière décennie a vu se développer rapidement les sources et instruments de financement utilisés pour encourager une croissance inclusive dans les pays en développement, notamment l’éventail des mécanismes de financement multilatéral. Ce chapitre rend compte de la complexité de ces mécanismes du point de vue d’un pays partenaire en s’appuyant à titre d’illustration sur l’étude de cas consacrée à la Tanzanie. Il présente également une analyse comparative des mécanismes de mise en commun de fonds à l’échelle internationale et d’autres instruments employés pour réserver des ressources à des fins spécifiques par le biais des canaux multilatéraux, en examinant dans quelle mesure ces instruments constituent un moyen efficace de : i) favoriser l’appropriation par les pays ; ii) assurer des apports stables/prévisibles ; iii) contribuer de façon positive à la coordination des partenaires au développement et réduire la fragmentation ; iv) mobiliser des ressources/connaissances auprès de partenaires au-delà des seuls membres du CAD de l’OCDE ; et v) innover. À l’heure où la communauté mondiale réfléchit au programme de développement pour l’après-2015, des informations sur les points forts et faiblesses comparés des divers mécanismes multilatéraux peuvent aider les fournisseurs à choisir les mécanismes les plus appropriés et à procéder aux changements nécessaires pour améliorer leur efficacité. Ce chapitre présente le « Point de vue » d’Ahmed Shide, Ministre d’État, ministère éthiopien des Finances et du développement économique

French English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error