1887

Institutions sociales et égalité femmes-hommes en Côte d’Ivoire

Rapport pays SIGI

image of Institutions sociales et égalité femmes-hommes en Côte d’Ivoire

Le rapport Institutions sociales et égalité femmes-hommes en Côte d’Ivoire analyse la manière dont les institutions sociales discriminatoires sont au cœur des inégalités entre les Ivoiriennes et les Ivoiriens, notamment en matière d’éducation et d’autonomisation économique. Il exploite de nouvelles données, à la fois quantitatives et qualitatives, portant sur les normes et les pratiques sociales. Ces données sont statistiquement représentatives au niveau du pays et des districts ivoiriens ; elles ont été collectées sur la base d’une méthode rigoureuse et d’une approche participative ayant réuni un large éventail de partenaires nationaux et internationaux.

Le rapport souligne l’urgence de s’attaquer aux normes sociales discriminatoires afin de renforcer les droits, le bien-être, l’autonomisation économique et la capacité d’agir des femmes et des filles ivoiriennes. En lien avec les engagements de la Côte d’Ivoire en vue d’atteindre l’Objectif de développement durable n°5 portant sur l’égalité entre les sexes, le rapport propose des recommandations de politiques publiques pour combattre les discriminations faites aux femmes et aux filles, transformer les normes sociales et promouvoir l’autonomisation des femmes. Ces objectifs sont des conditions sine qua non pour construire une société véritablement inclusive et bénéficier d’une croissance économique forte et durable.

French

Liens entre normes sociales discriminatoires et inégalité de genre en matière d’éducation

En s’appuyant sur les données du SIGI Côte d’Ivoire, ce chapitre étudie le lien entre les institutions sociales discriminatoires et les inégalités entre les filles et les garçons en matière d’éducation. Il propose une cartographie des différences et disparités observées aux niveaux primaire et secondaire en matière de scolarisation, d’achèvement des cycles scolaires, de décrochage scolaire et d’apprentissage. Dans un second temps, l’analyse identifie les normes sociales, attitudes et pratiques discriminatoires qui ont influence sur les choix des ménages et des parents quant à l’éducation de leurs enfants, et qui ont un impact sur les résultats et la trajectoire scolaire des filles. La dernière partie du chapitre propose des recommandations concrètes permettant de s’attaquer à ces normes sociales discriminatoires et visant à favoriser l’éducation des filles en Côte d’Ivoire.

French

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error