1887

Femmes et réseaux marchands en Afrique de l’Ouest

image of Femmes et réseaux marchands en Afrique de l’Ouest

Les femmes contribuent largement à l’économie alimentaire de l’Afrique de l’Ouest, perpétuant une longue tradition de commerce et participant aux échanges frontaliers et au rayonnement régional. Ces activités se heurtent à de nombreux obstacles mais présentent de fortes opportunités, que le rapport souligne par une analyse relationnelle et spatiale inédite des réseaux sociaux. Celle-ci est conduite au niveau de la filière du riz dans la zone du Dendi (Bénin, Niger et Nigéria) et des réseaux de gouvernance régionaux promouvant l’entrepreneuriat féminin. Le rapport confirme l’effet attracteur du Nigéria porté par sa démographie et son urbanisation croissante. Il propose le développement de politiques publiques innovantes fondées sur le renforcement du capital social féminin et des options politiques pour une meilleure intégration des diverses initiatives entreprises par les États, les organisations internationales et non gouvernementales en matière d’autonomisation et de renforcement de la résilience des femmes.

French English

.

Obstacles et perspectives

Le Chapitre 6 analyse les obstacles fonctionnels et institutionnels rencontrés par les entrepreneurs ouest-africains. Deux points de vue sont présentés : celui des acteurs de la filière du riz entre Bénin, Niger et Nigéria, et celui des décideurs qui animent le réseau de gouvernance lié à la promotion économique féminine régionale. Les paiements illégaux prélevés aux frontières et les taxes jugées excessives ou injustes sont les obstacles qui freinent le plus le commerce selon les acteurs de la filière du riz. Les entrepreneurs locaux souhaitent davantage d’investissements dans les infrastructures physiques des marchés, le transport et l’accès au crédit. Les femmes sont proportionnellement plus nombreuses à déplorer la vétusté ou le manque d’infrastructures commerciales que les hommes. De l’avis des décideurs et spécialistes du genre, les obstacles principaux qui limitent l’activité professionnelle des femmes entrepreneurs se rapportent à l’éducation, aux services financiers, aux normes culturelles, au foncier et au système juridique. Le chapitre présente quatre stratégies basées sur les réseaux sociaux qui permettent d’accélérer les changements sociaux et d’accroître l’efficacité des organisations, deux domaines tout particulièrement pertinents pour l’entrepreneuriat féminin en Afrique de l’Ouest.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error