Examens en matière de coopération pour le développement : Canada 1998

Dans son Enoncé de politique étrangère intitulé Le Canada dans le monde, le gouvernement canadien réaffirme sa volonté de jouer un rôle actif dans les efforts déployés à l'échelle internationale en faveur de la paix et de la prospérité mondiales et fixe un certain nombre d'objectifs ambitieux à son programme de coopération pour le développement.

Le Canada entreprend des efforts importants pour apporter une réponse cohérente aux grands problèmes du monde et le Comité d'aide au développement (CAD) s'est félicité du processus de complète restructuration engagé par l'Agence canadienne de développement international (ACDI) pour se doter des moyens indispensables pour mener à bien sa mission ambitieuse. L'ACDI est, au sein du CAD, un des premiers organismes d'aide à abandonner l'approche sectorielle classique au profit d'une approche thématique en concentrant son attention sur les résultats effectivement obtenus plutôt que sur les moyens mis en oeuvre. Cette initiative prometteuse mérite d'être suivie avec la plus grande vigilance et devrait apporter des enseignements utiles pour les autres donneurs.

L'ampleur et la portée des efforts déployés par le Canada au plan international -- qui s'enracinent sans conteste dans les valeurs, les intérêts et les capacités de la société canadienne -- sont toutefois limitées par les compressions de dépenses publiques opérées face à la charge de la dette publique. Le Comité craint que les réductions successives du budget de l'aide n'entament la capacité du Canada de répondre aux attentes de ses citoyens comme de la communauté internationale.

Les autres examens en matière de coopération pour le développement prévus pour 1998 seront consacrés aux Membres du CAD suivants : le Royaume-Uni, l'Espagne, les Etats-Unis, l'Allemagne, la Communauté européenne, la Finlande et le Luxembourg.

French English