Examens en matière de coopération pour le développement : Belgique 1997

Confronté depuis quelques années à de sérieux problèmes, le système belge de coopération pour le développement est aujourd'hui à un tournant critique. Un plan d'action a été élaboré par le Secrétaire d'Etat à la Coopération et des réformes fondamentales ont été entreprises. Ce plan d'action, intitulé "Annoncer la couleur -- Plan d'avenir pour la coopération belge au développement", a été favorablement accueilli par le Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE. Lors de son examen triennal de la politique et du programme d'aide de la Belgique le Comité a également pris note de la volonté du Secrétaire d'Etat de concevoir un programme de coopération qui dépasse le cadre des considérations économiques et sociales, et tienne pleinement compte des valeurs fondamentales de la société.

Compte tenu des pratiques optimales en usage parmi les donneurs, le Comité s'est déclaré favorable à différentes mesures susceptibles d'augmenter l'efficience et l'efficacité du programme belge de coopération pour le développement :

accroître l'efficacité par une plus grande décentralisation des tâches d'exécution et contrôler l'efficience grâce à une politique active de suivi, d'évaluation et de rétroaction des résultats ; améliorer la qualification du personnel en renforcant les formations sur les thèmes-clés du développement et en instaurant un système de rotation entre le siège et les représentations locales ; élaborer des stratégies par pays basées sur une approche de partenariat ; concentrer les efforts de coopération technique sur le renforcement des capacités locales.

Au cours de l'année 1998 des examens de politique en matière de coopération pour le développement sont prévus pour les Membres du CAD suivants : Canada, Espagne, Etats-Unis, Allemagne, Communauté européenne, Finlande et Luxembourg.

French English