1887

Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : Suisse 2019

image of Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : Suisse 2019

Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE procède à des examens périodiques des efforts individuels de coopération pour le développement des membres du CAD. Les politiques et les programmes de chacun des membres font l’objet d’un examen critique une fois tous les cinq ans. Les examens par les pairs évaluent la performance du membre considéré, sans se limiter au seul organisme de coopération, et examinent les aspects ayant trait tant à la définition de la politique qu’à sa mise en œuvre. Ils couvrent dans leur globalité les activités de coopération pour le développement et d’aide humanitaire du membre soumis à examen, en les replaçant dans le système envisagé dans son entier.

Cet examen analyse la performance de la Suisse, y compris son appui stratégique au système multilatéral pour gérer les biens et enjeux mondiaux, sa vision globale du développement et des partenariats ainsi que les pressions auxquelles font face les programmes de développement et humanitaire.

French English

.

Financement de la Suisse à l’appui du développement

Le présent chapitre examine la manière dont les engagements nationaux et internationaux de la Suisse déterminent le volume et la répartition de son aide publique au développement (APD). Sont également passés en revue les autres efforts déployés par la Suisse pour apporter des financements à l’appui du Programme de développement durable à l’horizon 2030.Entre 2014 et 2016, la Suisse a accru son budget d’APD et atteint l’objectif de porter à 0.5 % la part de son revenu national brut (RNB) consacrée à l’APD, comme établi par le Parlement suisse en 2011. Toutefois, le Message sur la coopération internationale 2017‑20 abandonne cet objectif, et l’APD a connu un chute nette en 2017.La fragmentation géographique et thématique du programme peut réduire l’impact de la coopération Suisse. Malgré l’accroissement des budgets consacrés à l’égalité entre les sexes et à l’environnement, le financement des questions transversales demeure inférieur à la moyenne des pays du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE.Les organisations non gouvernementales et multilatérales sont des partenaires essentiels pour acheminer l’APD suisse. Le pays apporte un ferme soutien aux organisations non gouvernementales (ONG), qu’elle considère comme des acteurs à part entière, mais à ce jour, elle limite ses contributions aux budget centraux aux ONG suisses et internationales. Les dotations aux organisations multilatérales sont ciblées et prévisibles, et reflètent la stratégie multilatérale de la Suisse. L’examen de l’équilibre entre les contributions aux budgets centraux de partenaires multilatéraux d’une part et la coopération bilatérale mise en œuvre par les partenaires multilatéraux d’autre part permettrait à la Suisse de déterminer si son approche contribue toujours à un système multilatéral efficace.La Suisse emploie l’APD comme levier pour mobiliser des financements supplémentaires à l’appui du développement en renforçant la capacité des pays à mobiliser leurs ressources intérieures, en favorisant l’investissement à impact positif et en s’efforçant de nouer des partenariats avec le secteur privé.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error