1887

Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : France 2018

image of Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : France 2018

Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE procède à des examens périodiques des efforts individuels de coopération au développement des membres du CAD. Les politiques et les programmes de chacun des membres font l’objet d’un examen critique une fois tous les cinq ans. Les examens par les pairs évaluent la performance du membre considéré, non pas seulement celle de son organisme de coopération pour le développement, et examinent les aspects ayant trait tant à la définition de la politique qu’à sa mise en œuvre. Ils couvrent dans leur globalité les activités de coopération pour le développement et d’aide humanitaire du membre soumis à examen en les replaçant dans le système envisagé dans son entier.

Cet examen analyse la performance de la France, y compris en ce qui concerne ses efforts en matière de stabilité internationale, de son financement climatique, l’impact de la composition dons-prêts de son aide publique au développement ainsi que le pilotage de celle-ci.

French English

.

Résultats, évaluation et apprentissage

La totalité de l'aide publique au développement (APD) de la France s'aligne sur des indicateurs agrégés, mais la gestion axée sur les résultats n'est pas pour autant assimilée par les ministères et leurs opérateurs. Par ailleurs, la montée en puissance de l'Agence Française du Développement (AFD) nécessitera une approche plus transparente et un effort de communication au regard des résultats visés et réalisés. Les évaluations de l'aide française relèvent des trois entités principales de l'aide française et adhèrent aux principes du CAD. Cependant, les projets ne sont pas systématiquement jugés en fonction de leur évaluabilité ou la qualité de leurs cadres. Cela peut compliquer l'assurance qualité des projets. Par ailleurs, la France n'investit pas autant qu'elle le pourrait dans le renforcement des services d'évaluation des autorités dans les pays partenaires ; pourtant, cette approche pourrait lui permettre de déléguer davantage. Une base de données et des communautés de pratiques facilitent la recherche d'informations liées aux conclusions des évaluations, mais la France ne dispose pas de mécanisme formel pour diffuser systématiquement les résultats et les enseignements des évaluations.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error