1887

Examen multidimensionnel du Maroc

Volume 1. Évaluation initiale

image of Examen multidimensionnel du Maroc

Depuis la fin des années 90, le Maroc est engagé sur une trajectoire de développement stable afin de rejoindre le groupe des pays dits émergents. Cependant, d’importants défis demeurent pour accélérer la croissance et la rendre plus inclusive.

Ce premier volume de l’Examen multidimensionnel du Maroc passe en revue les performances du pays et les principales contraintes au développement. Il se base sur un diagnostic des évolutions macroéconomiques, des performances en matière de bien-être des citoyens et du degré de compétitivité de l’économie marocaine. Ce volume identifie trois défis majeurs à relever : mobiliser la compétitivité de l’économie marocaine pour accélérer la transformation structurelle ; surmonter les faiblesses du système éducatif et de formation ; et accroître la cohérence des politiques sectorielles.

Le deuxième volume proposera des recommandations pour lever les contraintes majeures identifiées et le troisième analysera les modalités de leur mise en oeuvre.

French

.

Vers une économie marocaine plus compétitive

OECD Development Centre

Ce chapitre s’intéresse à la compétitivité de l’économie marocaine. Dans un premier temps, les leviers pour accélérer la transformation structurelle de l’économie sont analysés. L’amélioration de la productivité du travail et une série de contraintes transversales ou spécifiques aux secteurs sont passées en revue. Le chapitre fait ensuite le bilan du positionnement du Maroc à l’international et de la diversification du tissu productif. Le pays a réussi son pari d’attirer de nombreux investissements étrangers soutenant le développement des secteurs porteurs et la création d’emplois. À l’inverse, les balances commerciales des accords de libre-échange conclus par le Maroc sont déficitaires. Les exportations, bien que diversifiées, présentent peu d’avantages comparatifs et restent concentrées sur les partenaires commerciaux traditionnels. Enfin, la bonne intégration du Maroc aux chaînes de valeur mondiales contraste avec les répercussions en matière d’emploi et de valeur ajoutée locale, encore trop limitées pour bénéficier pleinement à l’économie nationale.

French

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error