1887

Examen multidimensionnel du Maroc

Volume 1. Évaluation initiale

image of Examen multidimensionnel du Maroc

Depuis la fin des années 90, le Maroc est engagé sur une trajectoire de développement stable afin de rejoindre le groupe des pays dits émergents. Cependant, d’importants défis demeurent pour accélérer la croissance et la rendre plus inclusive.

Ce premier volume de l’Examen multidimensionnel du Maroc passe en revue les performances du pays et les principales contraintes au développement. Il se base sur un diagnostic des évolutions macroéconomiques, des performances en matière de bien-être des citoyens et du degré de compétitivité de l’économie marocaine. Ce volume identifie trois défis majeurs à relever : mobiliser la compétitivité de l’économie marocaine pour accélérer la transformation structurelle ; surmonter les faiblesses du système éducatif et de formation ; et accroître la cohérence des politiques sectorielles.

Le deuxième volume proposera des recommandations pour lever les contraintes majeures identifiées et le troisième analysera les modalités de leur mise en oeuvre.

French

.

Performances macroéconomiques et modèle de développement marocain

OECD Development Centre

Ce chapitre passe en revue les performances macroéconomiques du Maroc à la lumière des grands choix qui ont marqué les politiques de développement dans les années 90 et 2000. Il ressort de cette analyse trois constats majeurs. Premièrement, le Maroc a atteint une certaine stabilité macroéconomique, au prix d’un dynamisme modéré en termes de création d’emplois, de croissance et de productivité. Deuxièmement, son déficit extérieur peine à se résorber malgré le succès des « métiers mondiaux ». Troisièmement, la structure de l’économie n’évolue que lentement.Par ailleurs, des limites subsistent au regard des objectifs de transformation structurelle : l’accumulation de capital, principal moteur de la croissance, se heurte à des limites de financement. Plusieurs des outils de soutien à la demande intérieure génèrent des distorsions qui limitent la croissance de la productivité à long terme. L’action structurante de l’État, en particulier dans les grands projets, peut être plus efficace si elle est rendue plus cohérente. Le modèle se trouve en mutation, en raison de deux évolutions majeures dans les politiques : la réforme de la compensation et la transition vers l’économie verte.

French

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error