1887

Examen multidimensionnel du Maroc (Volume 2)

Analyse approfondie et recommandations

image of Examen multidimensionnel du Maroc (Volume 2)

Le Maroc ambitionne de rejoindre le rang des pays émergents et de réussir un développement dynamique et équitable. Porté par cet objectif, le Maroc s’est engagé dans un programme de modernisation et de transformation profonde du pays depuis la fin des années 90. Pour permettre au Maroc de franchir une nouvelle étape dans son développement et d’enclencher une dynamique de croissance forte, pérenne et inclusive, l’OCDE a identifié trois axes de réformes essentielles. Le premier vise à renforcer la compétitivité des entreprises industrielles pour donner une nouvelle impulsion à la transformation structurelle. Le deuxième a pour objectif de relever le niveau de formation de la population et de le mettre en adéquation avec les besoins du marché du travail. Le troisième cherche à renforcer la cohérence des stratégies sectorielles pour accroître l’efficacité des politiques publiques et de l’action de l’État.

Ce deuxième volume de l’Examen multidimensionnel du Maroc fournit des recommandations détaillées sur chacun de ces axes de réforme, et ce à partir d’une analyse approfondie et d’un processus participatif mené avec les parties prenantes marocaines.

 

French

.

Comment résoudre l'inadéquation entre la formation et l'emploi au Maroc ?

OECD Development Centre

Ce chapitre propose une analyse de l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins en compétences sur le marché de l’emploi au Maroc, et identifie des recommandations de politiques publiques pour l’améliorer. Il analyse l’offre de formation technique et universitaire, tant du point quantitatif que qualitatif (section 1), puis les mécanismes d’apprentissage tout au long de la vie pour répondre aux besoins du marché du travail (section 2). Par la suite, le chapitre montre que l’inadéquation formation-emploi est accentuée par l’absence de dispositif capable d’anticiper les besoins du marché du travail (section 3), d’une part, et par la relative faiblesse des politiques actives du marché de l’emploi, d’autre part (section 4).

French

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error