1887

Enquête 2008 de suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris

Rendre l'aide plus efficace d'ici 2010

image of Enquête 2008 de suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris

Ce rapport d’enquête apporte des éléments de réponse à la dernière enquête de suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris et évalue les progrès accomplis dans 55 pays partenaires. Il permet de comprendre en quoi il est difficile d’accroître l’efficacité de l’aide au développement. À moins d’intensifier considérablement leurs efforts, les pays partenaires et les bailleurs de fonds ne réussiront pas à tenir les engagements internationaux et objectifs-cibles auxquels ils ont souscrit en vue de rendre l’aide efficace d’ici 2010. Il faut agir maintenant. Ce rapport formule trois recommandations d’action à haut niveau qui contribueront à accélérer le processus et à faire de la relation d’aide un véritable partenariat.

French English

.

Le processus et systèmes nationaux

L’ appropriation par les pays partenaires de leur processus de développement est l’idée maîtresse de la Déclaration de Paris. Elle repose sur un principe fondamental, selon lequel l’efficacité de l’aide est à son comble lorsqu’elle soutient les politiques économiques, sociales et environnementales des pays partenaires. Elle amène les pays partenaires et les donneurs à contracter des engagements de natures différentes. Pour qu’elle devienne réalité, les pays partenaires doivent en effet être véritablement aux commandes de leurs politiques de développement et renforcer leurs institutions et leurs systèmes de gestion des ressources publiques, y compris des ressources extérieures. Les donneurs doivent quant à eux soutenir les processus de développement des pays partenaires en alignant leur aide sur les priorités de ces derniers, en utilisant leurs systèmes et en améliorant l’efficacité de l’aide. Si l’esprit de partenariat entre les pays partenaires et les donneurs dans lequel a été rédigé la Déclaration de Paris nécessite une mise en commun des efforts sur tous les fronts, le présent chapitre s’intéresse avant tout aux engagements que doivent prendre les pays partenaires, soit améliorer leurs politiques et leurs systèmes. Les chapitres 3 et 4 ont trait pour leur part aux engagements que doivent prendre les donneurs en faveur de la réduction des coûts de transaction liés à la gestion de l’aide, et le chapitre 5 décrit les engagements à respecter en commun pour mener à bien le programme d’action sur l’efficacité de l’aide.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error