1887

Efficacité de l'aide

Rapport d'étape sur la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris

image of Efficacité de l'aide
La Déclaration de Paris de 2005 sur l’efficacité de l’aide définit les principes et les engagements que les donneurs et les pays en développement sont déterminés à suivre pour contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement comme à d’autres objectifs de développement approuvés à l’échelle internationale. Ce rapport est un examen à mi-parcours des progrès accomplis dans la concrétisation de ces engagements. Il s’appuie sur de nombreuses sources, dont l’Enquête 2008 de suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris et le Rapport de synthèse de l’évaluation.

La Partie I met en lumière les principaux enseignements et messages qui se dégagent des progrès réalisés à ce jour. La Partie II rend compte des engagements pris au titre des cinq Principes de partenariat se rapportant à l’appropriation, l’alignement, l’harmonisation, la gestion axée sur les résultats et la responsabilité mutuelle. Elle traite également de quatre sujets revêtant un intérêt fondamental : les perspectives au niveau sectoriel, le rôle des organisations de la société civile, les situations de fragilité et de conflit, et la nouvelle architecture de l’aide.

French English

.

Harmonisation

Rationaliser l'acheminement de l'aide

On montrera dans ce chapitre que l’aide peut être plus efficace lorsque les donneurs suivent des procédures communes visant à harmoniser son acheminement. Ainsi, ils peuvent adopter des approches conjointes, moins disperser leur action et rationaliser la division du travail. On constate une légère augmentation des approches fondées sur des programmes, mais il faudra déployer davantage d’efforts dans ce domaine. On notera à ce sujet que l’objectif de la Déclaration de Paris n’est pas de supprimer tous les financements de projets, mais plutôt d’employer la combinaison optimale d’instruments adaptée à la situation de chaque pays. Pour échanger leurs analyses, les donneurs ont commencé à oeuvrer ensemble à réduire le nombre de missions sur le terrain et d’études de diagnostic qui sont susceptibles de faire double emploi. Par ailleurs, malgré les difficultés, de nombreux donneurs s’efforcent de mieux répartir les tâches et ont lancé un certain nombre d’activités pour y parvenir, en consultation avec les pays partenaires.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error