1887

Efficacité de l'aide

Rapport d'étape sur la mise en oeuvre de la Déclaration de Paris

image of Efficacité de l'aide
La Déclaration de Paris de 2005 sur l’efficacité de l’aide définit les principes et les engagements que les donneurs et les pays en développement sont déterminés à suivre pour contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement comme à d’autres objectifs de développement approuvés à l’échelle internationale. Ce rapport est un examen à mi-parcours des progrès accomplis dans la concrétisation de ces engagements. Il s’appuie sur de nombreuses sources, dont l’Enquête 2008 de suivi de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris et le Rapport de synthèse de l’évaluation.

La Partie I met en lumière les principaux enseignements et messages qui se dégagent des progrès réalisés à ce jour. La Partie II rend compte des engagements pris au titre des cinq Principes de partenariat se rapportant à l’appropriation, l’alignement, l’harmonisation, la gestion axée sur les résultats et la responsabilité mutuelle. Elle traite également de quatre sujets revêtant un intérêt fondamental : les perspectives au niveau sectoriel, le rôle des organisations de la société civile, les situations de fragilité et de conflit, et la nouvelle architecture de l’aide.

French English

.

Conséquences de l'évolution de l'architecture de l'aide

Dans le présent chapitre, on examinera comment il est de plus en plus admis que les pourvoyeurs d’aide au développement en dehors du CAD mettent en place des partenariats novateurs, notamment la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire, et sont porteurs d’expériences susceptibles d’enrichir la réflexion à l’échelle mondiale sur les moyens d’améliorer l’efficacité de la coopération pour le développement. Le présent chapitre met aussi en lumière la façon dont les programmes et fonds mondiaux peuvent effectivement compléter les programmes-pays multilatéraux et bilatéraux pour contribuer à la réalisation d’objectifs de développement particuliers, et des efforts sont actuellement en cours pour mieux intégrer l’aide des fonds mondiaux au niveau des pays. Cependant, comme de nouvelles difficultés mondiales se font jour, partenaires et donneurs devraient mener une réflexion approfondie avant de créer des dispositifs distincts ; priorité devrait être donnée à l’acheminement de ces nouveaux fonds par l’intermédiaire des mécanismes existants plutôt que par la création de nouveaux canaux qui risquent d’accentuer la fragmentation de l’aide au niveau des pays. L’équilibre doit également être maintenu entre les financements destinés à des mécanismes spécifiques et ceux qui vont à des dispositifs ayant un mandat plus général en vue de renforcer la capacité des systèmes dans leur ensemble. 

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error