1887

Coopération pour le développement : Rapport 2009

image of Coopération pour le développement : Rapport 2009

Cette édition annuelle du Rapport sur la coopération pour le développement de l’OCDE présente des statistiques et des analyses incontournables concernant les évolutions les plus récentes intervenues sur la scène internationale de l’aide. Le rapport marque également l’arrivée du nouveau Président du CAD, Eckhard Deutscher, qui y fournit un compte rendu du Forum de haut niveau d’Accra sur l’efficacité de l’aide. Il insiste notamment sur la nécessité de redoubler d’efforts pour que l’aide produise des résultats plus bénéfiques lors de la crise économique actuelle. Le Rapport traite aussi cette année de la question de la fragmentation de l’aide, laquelle soulève un problème majeur du fait qu’elle se traduit par une pluie désordonnée d’apports minimes. Il présente cinq leçons, tirées d’études de cas réalisées dans divers pays, sur les moyens de mettre à profit la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide pour raccorder à la politique du développement des objectifs plus généraux tels que le respect des droits de l’homme, la protection de l’environnement et l’égalité des sexes.

 

 

Le Rapport sur la Coopération pour le développement porte traditionnellement la date de l'année précédant sa publication. Nous appelons l’attention des lecteurs sur le fait que, à partir de la présente édition, cette date sera celle de l'année réelle de publication. Le rapport de cette année s’intitule donc Coopération pour le développement : Rapport 2009. À noter : les données fournies dans ce rapport sont celles qui ont été transmises à l'OCDE jusqu'au 15 novembre 2008 et renvoient donc aux apports de 2007.

French German, English

.

Quel est le degré de fragmentation de l'aide?

La fragmentation de l’aide est un sérieux obstacle à l’amélioration de son efficacité. Par fragmentation, on entend la dissémination de l’aide en un trop grand nombre de petites parts venant d’un trop grand nombre de donneurs, d’où des coûts de transaction élevés et, par là-même, la difficulté pour les pays partenaires de gérer efficacement leur propre développement. Le présent chapitre étudie le degré de fragmentation ou de concentration de l’aide, en s’appuyant sur les conclusions du Rapport sur l’enquête 2008 relative aux politiques d’affectation de l’aide et les plans de dépenses indicatifs réalisée par le Comité d’aide au développement (CAD). Les apports d’aide sont analysés au moyen d’une nouvelle mesure de l’aide, l’Aide-pays programmable (APP). Le présent chapitre ne se borne pas à étudier l’ampleur du phénomène, il aborde quelques-unes des solutions envisageables pour réduire la fragmentation de l’aide grâce à une plus efficace « répartition des tâches » entre les pays donneurs. 

French English

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error