1887

Coopération pour le Développement : Rapport 2004

Efforts et politiques des membres du Comité d'aide au développement

image of Coopération pour le Développement : Rapport 2004

Le rapport annuel du Président du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, source privilégiée d’information sur les politiques et programmes d’aide extérieure des pays donneurs avec des statistiques et des analyses détaillées, est centré cette année sur les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Y sont fournis un examen de ces derniers dans une optique stratégique globale et aussi un bilan des avancées obtenues vers chacun des huit objectifs. Cette édition du « Rapport du CAD » traite également des moyens d’intégrer les questions de sécurité dans l’action à l’appui du développement durable et contient une section spéciale consacrée à l’aide en faveur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement. Une imposante annexe statistique propose plus de 100 pages de données sur les apports totaux de ressources aux pays en développement, la performance des membres du CAD en matière d’aide, l’aide multilatérale, la répartition sectorielle, les conditions financières et la répartition géographique de l’aide, l’aide émanant de donneurs non membres du CAD et divers indicateurs clés.

French German, English

.

Répartition de l'aide au niveau des bénéficiares

Les apports d’aide ont augmenté régulièrement depuis 1997, où ils avaient atteint un point bas, et sont aujourd’hui plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été en termes réels. Cela dit, le revenu national de la plupart des grands pays bénéficiaires de cette aide a lui aussi progressé rapidement ces dernières années, de sorte que le rapport des apports d’aide au revenu du monde en développement a peu varié. Le volume total de l’aide est relativement prévisible d’une année à la suivante, mais une plus grande certitude des engagements à moyen terme faciliterait la planification budgétaire des bénéficiaires. Les petits pays reçoivent une aide nettement plus importante, rapportée à leur population, que les grands, mais en règle générale l’aide ne représente une fraction significative des recettes d’importation que dans les pays les moins avancés. À mesure que s’accroît le revenu moyen des pays en développement, l’aide tend à se concentrer sur les pays les plus pauvres, où elle prend principalement la forme de dons, et où les activités de coopération technique restent assez réduites. Au vu des éléments ressortant de sources variées, il semble qu’un meilleur ciblage de l’aide, sur des interventions efficaces par rapport à leur coût dans des domaines comme la lutte contre les maladies, la nutrition, l’agriculture ou l’approvisionnement en eau, soulagerait la détresse humaine et contribuerait à assurer la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error