1887

Coopération pour le Développement : Rapport 2004

Efforts et politiques des membres du Comité d'aide au développement

image of Coopération pour le Développement : Rapport 2004
Le rapport annuel du Président du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, source privilégiée d’information sur les politiques et programmes d’aide extérieure des pays donneurs avec des statistiques et des analyses détaillées, est centré cette année sur les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Y sont fournis un examen de ces derniers dans une optique stratégique globale et aussi un bilan des avancées obtenues vers chacun des huit objectifs. Cette édition du « Rapport du CAD » traite également des moyens d’intégrer les questions de sécurité dans l’action à l’appui du développement durable et contient une section spéciale consacrée à l’aide en faveur de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement. Une imposante annexe statistique propose plus de 100 pages de données sur les apports totaux de ressources aux pays en développement, la performance des membres du CAD en matière d’aide, l’aide multilatérale, la répartition sectorielle, les conditions financières et la répartition géographique de l’aide, l’aide émanant de donneurs non membres du CAD et divers indicateurs clés.

French German, English

.

Point sur les efforts et politiques des donneurs bilatéraux

Le volume de l’aide des pays membres du CAD suit globalement un mouvement ascendant, ce qui reflète les actions entreprises pour honorer les engagements souscrits à la Conférence sur le financement du développement de Monterrey en 2002. Le surcroît d’aide a toutefois pris, pour une bonne part, la forme d’opérations d’allégement de la dette. Les membres du CAD ont également pris des mesures pour améliorer l’alignement et l’harmonisation de l’aide afin d’en renforcer l’efficacité, et pour appuyer les stratégies d’appropriation et de développement au plan local. En ce qui concerne la cohérence des politiques au service du développement, les donneurs sont de plus en plus nombreux à s’efforcer d’institutionnaliser le processus qui consiste à prendre en compte l’intérêt des pays en développement dans l’élaboration des politiques nationales notamment dans les domaines des échanges et des politiques migratoires, d’investissement et de protection de l’environnement. En 2004, cinq pays ont fait l’objet d’un examen de l’aide : France, Italie, Autriche, Norvège et Australie.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error