1887

Coopération pour le développement 2017

Données et développement

image of Coopération pour le développement 2017

L’édition 2017 du rapport Coopération pour le développement a pour thème « Données et développement ». Les « données massives » et l’« internet des objets » sont bien plus que de simples expressions à la mode : la révolution des données transforme le mode de fonctionnement des économies et des sociétés dans le monde entier. Les Objectifs de développement durable conjugués à la révolution des données offrent de nouvelles opportunités : des données plus nombreuses et de meilleure qualité peuvent contribuer à encourager une croissance inclusive, à combattre les inégalités et à lutter contre le changement climatique. Ces données sont également cruciales pour mesurer et suivre les progrès réalisés au regard des Objectifs de développement durable.

Il est incontestable que ces données sont fondamentales pour faciliter le développement. Cependant, on continue d’observer des carences inquiétantes au niveau des données de base concernant la population et l'environnement, ainsi qu’une faible capacité des pays en développement à produire les données dont les responsables de l’action gouvernementale ont besoin pour produire des résultats concrets, visibles et durables dans le domaine du développement. Parallèlement, l'investissement dans le renforcement des capacités statistiques – qui représentait environ 0.30 % de l’APD en 2015 – ne constitue pas une priorité pour la plupart des fournisseurs d’aide au développement.

Un leadership politique fort, davantage d’investissements et une action plus collective sont nécessaires si l’on veut remédier à la "fracture des données" qui fait obstacle au développement. Avec l’avènement de la révolution technologique, les pays en développement et les donneurs ont une chance unique d’agir pour stimuler la production de données et leur utilisation au profit des citoyens. Ce rapport propose des actions prioritaires et recense les bonnes pratiques qui aideront les responsables de l’action publique et les fournisseurs d’aide au développement à combler la fracture mondiale des données, en particulier par le renforcement des systèmes statistiques dans les pays en développement. En un mot : de meilleures données pour des meilleures politiques, et une vie meilleure.

French English

.

Islande

En 2016, les apports nets d’APD de l’Islande se sont élevés à 50 millions USD (données provisoires), soit 0.25 % de son revenu national brut (RNB) et une augmentation de 11.6 % en termes réels par rapport à 2014, en partie imputable à l’augmentation des dépenses consacrées aux réfugiés sur son territoire. L’Islande s’est engagée de longue date à rejoindre les rangs des pays de sa région qui ont réussi à porter le rapport APD/RNB à 0.7%. Cela étant, à la suite de la crise financière et bancaire de 2008-11, l’Islande a revu le calendrier ambitieux qu’elle s’était fixé pour atteindre cet objectif, et l’Althing (le parlement) a adopté un nouveau plan prévoyant que l’APD devrait atteindre 0.26 % du RNB en 2018 et se maintenir à ce niveau jusqu’en 2021. La part non liée de l’APD islandaise (hors frais administratifs et coût des réfugiés dans le pays donneur) a été de 100 % en 2015 (pour comparaison, la moyenne du CAD était de 78.1 %). C’était aussi le cas en 2014 et 2013.

French English

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error