1887

Coopération pour le développement 2015

Faire des partenariats de véritables coalitions pour l'action

image of Coopération pour le développement 2015

Avec l’adoption des Objectifs de développement durable, la question de savoir comment financer, mettre en œuvre ces objectifs et en suivre la réalisation s’invite au cœur du débat. Aujourd’hui, la coopération internationale pour le développement s’opère dans un contexte de plus en plus complexe, qui met en jeu un nombre grandissant d’acteurs, de politiques et d’instruments. Cette complexité, si elle rehausse les enjeux liés à la concrétisation des objectifs, ouvre également de nouvelles opportunités. Les gouvernements demeureront les principaux acteurs de la mise en œuvre des objectifs de l’après-2015, mais le rôle des parties prenantes en dehors de la sphère publique -- société civile, fondations ou entreprises – s’amplifie. Leur association dans le cadre de partenariats efficaces sera déterminante pour la mise en œuvre du programme d’objectifs post-2015.

Cette édition dévoile le potentiel des réseaux et des partenariats pour créer des incitations à une action responsable, ainsi que des moyens innovants et adaptés de coordonner les activités des diverses parties prenantes. Le rapport – Faire des partenariats de véritables coalitions pour l’action – passe en revue quelques-uns des partenariats existants, qui opèrent dans différents secteurs, pays ou régions. Il en dégage des enseignements débouchant sur des orientations concrètes qui s’articulent autour de dix facteurs de réussite applicables aux partenariats de l’après-2015. Quelques personnalités ou responsables politiques présentent leurs éclairages et points de vue à cet égard.

 

French English

.

Réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts

L’urgence des mesures à mettre en place pour réduire les émissions liées à la déforestation a incité la communauté internationale à négocier le mécanisme de réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) dans le cadre de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Ce mécanisme collaboratif entend inciter les pays en développement à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre générées par leurs secteurs forestiers et leurs tourbières. Un large éventail de parties prenantes – gouvernements, organisations multilatérales, société civile, groupes autochtones et autres communautés tributaires de la forêt, universités et secteur privé – sont associées à l’ensemble des processus de planification et de mise en œuvre de la REDD+. Ce chapitre décrit le fonctionnement de la REDD+ et met en évidence quelques dénominateurs communs entre les partenariats qu’il promeut.Ce chapitre présente en outre un  Point de vue  de Bharrat Jagdeo, ancien Président du Guyana.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error