1887

Coopération pour le développement 2014

Mobiliser les ressources au service du développement durable

image of Coopération pour le développement 2014

Le rapport Coopération pour le développement (RCD) est un rapport annuel du Président du Comité d’aide au développement de l’OCDE qui présente des statistiques détaillées sur les programmes d’aide extérieure de chacun des membres, une analyse de ces programmes, ainsi qu’une description générale des évolutions et des questions qui font débat au sein de la communauté du développement.

Le rapport Coopération pour le développement 2014 : mobiliser les ressources au service du développement durable est le deuxième d'une trilogie (2013-15) en mettant un accent sur "la coopération mondiale du développement post-2015 : gerer l'interdépendence". Ce rapport met un accent sur les sources de financement disponibles aux pays en développement et propose des recommandations pour mobiliser emcpre d'autres ressources.

French English

.

Le rôle appelé à évoluer des ONG et de la société civile dans le financement du développement durable

Les organisations non gouvernementales (ONG) et de société civile jouent un rôle considérable dans le financement du développement durable, mais ce rôle est appelé à évoluer. Si la mobilisation des ressources intérieures et les flux commerciaux internationaux s’intensifient très rapidement, tout le monde n’en bénéficie pas de la même manière. Les moyens financiers, les capacités et l’expertise des ONG sont déterminants pour les populations qui risquent d’être laissées pour compte. Ce chapitre analyse l’ampleur des ressources levées et mobilisées par les ONG et la société civile, identifie les tendances lourdes et met en évidence une augmentation des dons directs émanant de sources privées. Il constate que le classement des pays selon une typologie  développés  et  en développement , ainsi que les modèles d’après lesquels les fonds sont levés dans le  Nord  et dépensés dans le  Sud , cadrent mal avec la distribution de la pauvreté entre les pays et au sein même des pays. De nouveaux modèles économiques s’imposent. Pour atteindre les objectifs mondiaux de l’après-2015, les financements et l’expertise de la société civile seront indispensables, de même que de nouveaux partenariats transnationaux entre des organisations qui travaillent sur des problématiques analogues, que viendront étayer une plus grande transparence et un espace élargi pour la société civile.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error