1887

Coopération pour le développement 2014

Mobiliser les ressources au service du développement durable

image of Coopération pour le développement 2014

Le rapport Coopération pour le développement (RCD) est un rapport annuel du Président du Comité d’aide au développement de l’OCDE qui présente des statistiques détaillées sur les programmes d’aide extérieure de chacun des membres, une analyse de ces programmes, ainsi qu’une description générale des évolutions et des questions qui font débat au sein de la communauté du développement.

Le rapport Coopération pour le développement 2014 : mobiliser les ressources au service du développement durable est le deuxième d'une trilogie (2013-15) en mettant un accent sur "la coopération mondiale du développement post-2015 : gerer l'interdépendence". Ce rapport met un accent sur les sources de financement disponibles aux pays en développement et propose des recommandations pour mobiliser emcpre d'autres ressources.

French English

.

Innover pour financer le développement

Les initiatives de financement innovant du développement visent à réduire l’écart entre les ressources nécessaires pour réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement et les ressources effectivement disponibles. Faute de définition convenue du financement innovant du développement, les initiatives existantes peuvent être réparties entre celles qui visent à mobiliser de nouvelles ressources pour le développement ( sources de financement innovantes ) et celles qui optimisent l’utilisation des sources de financement classiques ( mécanismes de financement innovants ). Les initiatives de financement innovant du développement ont jusqu’ici permis de combler seulement une partie du déficit de ressources à résorber. Toutefois, c’est un potentiel qui reste encore à exploiter. Toute une série de mécanismes susceptibles de permettre la mobilisation d’importantes ressources ont été proposés au cours de la décennie écoulée, parmi lesquels une taxe sur les transactions financières, qui suscite un regain d’adhésion au niveau politique et que certains pays ont déjà mise en place. On estime que ce mécanisme, s’il est adopté dans les pays du G20, pourrait permettre de mobiliser chaque année plus de 50 milliards USD au service du développement.Ce chapitre présente en outre le  Point de vue  de M. Philippe Douste-Blazy, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Conseiller spécial chargé des financements innovants, sur la façon dont le financement innovant peut faire de la richesse un outil au service de tous.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error