1887

Coopération pour le développement 2013

Mettre fin à la pauvreté

image of Coopération pour le développement 2013

Le rapport Coopération pour le développement (RCD) 2013 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d'accomplir des progrès rapides et durables dans la lutte contre la pauvreté mondiale. Le monde est sur la bonne voie pour réaliser l'objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1,25 dollars par jour. Nous sommes néanmoins loin de réaliser l'objectif global d'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim. Nous avons tiré des enseignements sur les moyens efficaces permettant de réduire la pauvreté. Néanmoins, "arriver à zéro" demeure un défi face aux grandes difficultés pour toucher ceux en proie à une extrême pauvreté.

Ce rapport sur l’aide au développement porte principalement sur les plus démunis et décrit concrètement : la nature et les dimensions de la pauvreté aujourd'hui ; ce que peut apporter la coopération au développement, soutenue par des partenariats mondiaux, dans la lutte contre la pauvreté ; les statistiques sur l'aide au développement. Le RCD 2013 porte principalement sur les expériences positives des pays en mettant en avant les politiques et approches ayant fonctionné.

French English

.

Vision du Groupe de personnalités de haut niveau des Nations Unies pour venir à bout de la pauvreté

En mai 2013, le Groupe de personnalités de haut niveau a présenté aux Nations Unies sa vision du nouveau cadre de développement qui doit être mis en place en 2015, à l’expiration des Objectifs du millénaire pour le développement. Ce chapitre expose succinctement cette vision qui, comme précédemment avec celle qui sous-tendait les OMD, place la pauvreté au cœur du programme d’action de l’après-2015. L’approche qu’elle recouvre comporte quatre dimensions :mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes (pauvreté multidimensionnelle) ;mettre fin à la pauvreté non seulement là où il est le plus facile d’y parvenir, mais aussi là où il est le plus difficile de progresser dans ce sens (en fixant non seulement un objectif mondial, mais également des cibles dont la valeur sera arrêtée à l’échelon national) ;s’attaquer à l’inégalité des chances (en s’appuyant sur des indicateurs ventilés selon le revenu, le genre, la situation géographique, l’âge, le handicap et le groupe social, et en convenant qu’une cible sera considérée comme atteinte seulement si elle l’est pour tous les groupes de revenu et groupes sociaux concernés) ;être attentif à la vulnérabilité et à la résilience.Pour que les progrès réalisés dans la réduction de la pauvreté soient définitifs, les auteurs soulignent qu’il faut combattre non seulement les manifestations de celle-ci, mais aussi ses causes. Ils mettent en relief la nécessité d’abandonner dans ce domaine les programmes fondés sur l’assistance, pour privilégier les efforts visant à créer des conditions qui assurent à tous des chances égales en donnant à chacun les outils dont il a besoin pour parvenir à vivre dans la prospérité, sans priver les générations futures des moyens d’en faire autant.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error