1887

Coopération pour le développement 2013

Mettre fin à la pauvreté

image of Coopération pour le développement 2013

Le rapport Coopération pour le développement (RCD) 2013 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d'accomplir des progrès rapides et durables dans la lutte contre la pauvreté mondiale. Le monde est sur la bonne voie pour réaliser l'objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1,25 dollars par jour. Nous sommes néanmoins loin de réaliser l'objectif global d'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim. Nous avons tiré des enseignements sur les moyens efficaces permettant de réduire la pauvreté. Néanmoins, "arriver à zéro" demeure un défi face aux grandes difficultés pour toucher ceux en proie à une extrême pauvreté.

Ce rapport sur l’aide au développement porte principalement sur les plus démunis et décrit concrètement : la nature et les dimensions de la pauvreté aujourd'hui ; ce que peut apporter la coopération au développement, soutenue par des partenariats mondiaux, dans la lutte contre la pauvreté ; les statistiques sur l'aide au développement. Le RCD 2013 porte principalement sur les expériences positives des pays en mettant en avant les politiques et approches ayant fonctionné.

French English

.

Quels enseignements l'Afrique peut-elle tirer du miracle agricole chinois ?

Bien qu’un grand nombre de pays d’Afrique subsaharienne ait enregistré récemment une croissance économique soutenue, cette tendance ne s’est pas toujours traduite par des taux de réduction de la pauvreté satisfaisants. Ce chapitre a pour objet de montrer que le recul spectaculaire de la pauvreté en République populaire de Chine est dans une large mesure le fruit de l’expansion de la petite agriculture, et d’en dégager d’éventuels enseignements pour l’Afrique. L’expérience de la Chine souligne à quel point il importe de s’attacher en priorité à générer une croissance agricole efficace pour faire reculer la pauvreté dans les pays dont la population est essentiellement rurale, ce qui est le cas de nombreux pays africains. Elle montre toutefois qu’il faut se garder d’encourager les pauvres à abandonner la terre et l’agriculture avant d’avoir accru leur revenu, au risque de les enfermer dans la pauvreté. Il faudrait au contraire prendre des mesures destinées à accroître fortement la productivité agricole – en particulier pour les cultures alimentaires de base – et à promouvoir la diversification afin de permettre à la nombreuse population agricole de générer des excédents, d’abaisser le prix des produits alimentaires pour les consommateurs et de réduire le coût de l’expansion du secteur industriel et du secteur des services. L’essor du secteur agricole est source de matières premières, de capital et de débouchés pour l’industrie manufacturière et d’autres secteurs, et exerce donc un effet stimulant sur le développement économique en général et la création d’emplois non agricoles, facilitant ainsi l’absorption de la main-d’œuvre agricole excédentaire. Le défi pour l’Afrique consistera à prévenir certains des effets secondaires néfastes de la stratégie menée en Chine, comme la dégradation de l’environnement et le creusement des inégalités entre les zones rurale et urbaine.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error