1887

Coopération pour le développement 2013

Mettre fin à la pauvreté

image of Coopération pour le développement 2013

Le rapport Coopération pour le développement (RCD) 2013 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d'accomplir des progrès rapides et durables dans la lutte contre la pauvreté mondiale. Le monde est sur la bonne voie pour réaliser l'objectif du Millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1,25 dollars par jour. Nous sommes néanmoins loin de réaliser l'objectif global d'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim. Nous avons tiré des enseignements sur les moyens efficaces permettant de réduire la pauvreté. Néanmoins, "arriver à zéro" demeure un défi face aux grandes difficultés pour toucher ceux en proie à une extrême pauvreté.

Ce rapport sur l’aide au développement porte principalement sur les plus démunis et décrit concrètement : la nature et les dimensions de la pauvreté aujourd'hui ; ce que peut apporter la coopération au développement, soutenue par des partenariats mondiaux, dans la lutte contre la pauvreté ; les statistiques sur l'aide au développement. Le RCD 2013 porte principalement sur les expériences positives des pays en mettant en avant les politiques et approches ayant fonctionné.

French English

.

Quelles politiques contre la pauvreté ?

Le Brésil a été le théâtre d’une révolution tranquille ces dernières années. Entre 2001 et 2011, le PIB par habitant a augmenté de 29 %, et les 20 % les plus pauvres de la population ont vu leur revenu progresser sept fois plus vite que les 20 % les plus riches. Le Brésil a en outre réussi à réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans la pauvreté en deux fois moins de temps qu’escompté. Dans ce chapitre, l’homme qui a été aux commandes de cette remarquable transformation – Luis Ignacio Lula da Silva – explique comment la décision prise démocratiquement de placer la politique sociale au cœur de la stratégie de développement du pays a rendu cela possible. Le programme phare de  bourses familiales  (Bolsa Família) a consisté à instaurer, en faveur des ménages à faible revenu, des transferts monétaires subordonnés notamment à la scolarisation des enfants, à la réalisation de bilans de santé réguliers et à une obligation de vaccination. Ce programme a bénéficié à toute une génération et a contribué à briser le cercle vicieux de la pauvreté. Le pays s’attaque maintenant au dernier bastion de la pauvreté – l’extrême pauvreté – au moyen du plan Brasil Sem Miséria (Brésil sans misère). La manière dont le Brésil a réorienté son développement montre que l’harmonisation des politiques sociales et économiques, les transferts monétaires en faveur des familles pauvres (des femmes à hauteur de 97 %) et l’accès aux services publics à ceux qui en ont le plus besoin, peuvent avoir des effets bénéfiques multiples, mais atteste aussi que décider d’emprunter cette voie exige courage et détermination.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error