1887

Coopération pour le développement 2012

Comment intégrer durabilité et développement

image of Coopération pour le développement 2012

Le rapport Coopération pour le développement de l’OCDE est le document clé annuel de référence pour des statistiques et des analyses sur les tendances de l’aide internationale. Cette édition 2012 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d’aborder les défis actuels du développement durable, en se focalisant sur la participation et la bonne gouvernance afin d’assurer que nos ressources limitées soient équitablement réparties, aujourd'hui comme demain.

Le partage des ressources limitées  entre un nombre croissant de personnes – et de consommateurs - représente un défi crucial. C'est dans cet esprit que J. Brian Atwood, Président du Comité d'aide au développement (CAD), a invité plusieurs personnalités intellectuelles, leaders dans le domaine des défis du développement durable et participatif, à contribuer à ce rapport.

French English, German

.

Le secteur privé à la pointe de la croissance verte

Une révolution est en cours dans le monde des affaires : beaucoup d’entreprises de renom du monde entier prennent conscience que l’action en matière sociale et environnementale n’est plus seulement une question de respect de la réglementation ou d’utilisation efficiente des ressources, mais aussi un moyen d’acquérir un avantage concurrentiel. Dans ce chapitre, l’auteur décrit un avenir dans lequel les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile travaillent en collaboration, chacun apportant le meilleur de ses compétences pour mener à bien ce qu’il ne pourrait accomplir seul. Il donne de nombreux exemples de tels partenariats, comme l’Alliance WADA (Water and Development Alliance), une initiative commune de Coca-Cola et de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) dont profitent plus d’un demi-million de personnes dans le monde. Différentes solutions vertes sont à la portée des entreprises : faire de l’utilisation efficiente des ressources une composante normale de leurs activités ; donner une juste valeur au capital naturel et aligner les ressources du secteur privé sur celles du secteur public afin d’obtenir des résultats optimaux. La libre circulation de connaissances et de compétences créatives à travers les partenariats est essentielle pour susciter les changements sociaux et environnementaux nécessaires à un avenir dynamique et prospère.

French English, German

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error