1887

Coopération pour le développement 2012

Comment intégrer durabilité et développement

image of Coopération pour le développement 2012

Le rapport Coopération pour le développement de l’OCDE est le document clé annuel de référence pour des statistiques et des analyses sur les tendances de l’aide internationale. Cette édition 2012 vise à fournir des pistes de réflexion sur la façon d’aborder les défis actuels du développement durable, en se focalisant sur la participation et la bonne gouvernance afin d’assurer que nos ressources limitées soient équitablement réparties, aujourd'hui comme demain.

Le partage des ressources limitées  entre un nombre croissant de personnes – et de consommateurs - représente un défi crucial. C'est dans cet esprit que J. Brian Atwood, Président du Comité d'aide au développement (CAD), a invité plusieurs personnalités intellectuelles, leaders dans le domaine des défis du développement durable et participatif, à contribuer à ce rapport.

French English, German

.

De l'énergie durable pour tous

Le monde en développement a besoin d’énergie durable pour soutenir sa croissance et sortir sa population de la pauvreté. À l’heure actuelle, 1.3 milliard d’habitants de notre planète n’ont toujours pas accès à l’électricité, et 1 milliard de plus doivent pour le moins surmonter les difficultés que pose un accès non fiable. En Afrique subsaharienne, en particulier, le taux d’électrification est de seulement 12 % dans les zones rurales et le nombre de personnes privées d’électricité continue d’augmenter régulièrement. Les Nations unies, dans le cadre de l’initiative  Énergie durable pour tous , s’emploient à assurer l’accès universel aux services énergétiques modernes d’ici à 2030. Dans le présent chapitre, Andris Piebalgs relate comment l’Union européenne, qui verse plus de la moitié de l’aide publique au développement (APD) au niveau mondial, participe à cette initiative des Nations unies, en mettant l’accent sur l’accès aux services énergétiques modernes, l’intégration régionale, à travers des projets de portée régionale, et la production diversifiée d’électricité d’origine renouvelable. Il constate cependant que l’aide publique au développement ne permettra pas à elle seule de relever le défi. La participation du secteur privé tant aux investissements qu’au financement devra être beaucoup plus active. De nombreuses retombées positives sont à attendre : nouveaux marchés, nouveaux partenariats productifs, nouvelles technologies innovantes pour les pays en développement, hausse des revenus et création d’emplois.

French German, English

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error