1887

Appropriation et conditionnalité de l'aide

Une revue critique à la lumière de la crise financière

image of Appropriation et conditionnalité de l'aide

La crise économique mondiale a contraint la communauté des donneurs à reconsidérer ses positions concernant la conditionnalité de l’aide au développement. Cette étude évalue les controverses persistantes à ce sujet et dans quelle mesure les donneurs sont parvenus à contenir la tendance, constatée au cours des années 1980 et 1990, à durcir la conditionnalité de l’aide. Le rapport vérifie si l'aide se répartit effectivement selon les critères de gouvernance et de développement invoqués par la communauté des donneurs. Il montre à quel point la crise financière compromet de plus en plus le respect des procédures habituelles de la conditionnalité. À la lumière du caractère inapplicable des procédures existantes, il propose des stratégies visant à réduire le nombre des critères de conditionnalité et à renforcer l'appropriation des politiques d'aide par les pays bénéficiaires.

French English

.

Distinguer les bonnes des mauvaises politiques

une difficulté intrinsèque

OECD Development Centre

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les économistes s’accordent à dire qu’il n’existe pas « de solution unique ». Dès 1979, les recommandations du FMI relatives à la conditionnalité insistaient sur la nécessité d’éviter les approches stéréotypées, de prendre en compte à leur juste valeur les circonstances politiques et économiques individuelles de chaque pays et de limiter à un niveau minimal les conditions attachées aux prêts. La Banque mondiale (2005, p. 22) a reconnu que « les enseignements à tirer des années 1990 sont que les prescriptions de politiques générales n’aboutissent souvent à rien et qu’il n’existe pas de modèle unique du développement ». De telles déclarations transcendent les divisions idéologiques. Stiglitz (2005, p. 1) observe que « s’il existe un consensus aujourd’hui sur les stratégies susceptibles d’aider au développement des pays les plus pauvres, c’est bien que cela ne fait pas consensus ». Feldstein (1998, p. 5) émet une opinion similaire :

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error