Améliorer les dispositifs d'incitation dans les organismes donneurs (Première édition)

Bonnes pratiques et outil d'auto-évaluation

En vertu de la Déclaration de Paris, les donneurs et les pays partenaires ont pris un certain nombre d’engagements auprès des décideurs et des agents des organismes d'aide. Ils se sont notamment engagés à réformer les procédures et à multiplier les incitations à leur intention afin de favoriser l'harmonisation, l'alignement et le ciblage sur les résultats. Ceci s’applique aussi bien aux domaines du recrutement et de l'évaluation qu’à celui de la formation. Cette promesse reposait sur une reconnaissance du fait que les changements de comportement indispensables ne se produiraient pas de façon automatique car un certain nombre de coûts, d’ordre institutionnel, financier et politique, sont associés, au départ et sur le long terme, à une modification du comportement des donneurs et des partenaires. L’importance de dispositifs d’incitation adéquats pour pousser les gestionnaires et responsables – et, plus essentiel encore, les dirigeants politiques – à opérer les changements nécessaires a été soulignée dans plusieurs pays partenaires couverts par l’Évaluation de la mise en œuvre de la Déclaration de Paris.

À l’évidence, une transformation radicale des incitations appelle une ferme impulsion des sphères politiques, appuyée par des pressions des cercles informés dans les pays partenaires et donneurs. Cette publication contribue à répondre à cette nécessité en fournissant aux organismes donneurs des conseils sur les moyens d’améliorer l’efficacité de l’aide. Elle les aidera à répertorier les points forts, les points faibles et les lacunes de leurs dispositifs d’incitation pour ce qui est de la promotion de l’efficacité de l’aide.

French English