Table of Contents

  • Devant la forte croissance économique réalisée au cours de la dernière décennie par certains pays de l’OCDE, en particulier les États-Unis, beaucoup de commentateurs ont émis l’hypothèse de l’émergence d’une « nouvelle économie », dont le principal moteur serait la diffusion des technologies de l’information et de la communication (TIC). Il apparaît notamment que les États-Unis ont connu à la fois une forte hausse de la production et une vive croissance de la productivité, tout en bénéficiant d’une baisse du chômage et d’une inflation faible. Ces tendances sont très surprenantes dans un pays dont beaucoup de secteurs ont déjà atteint la frontière technologique et elles n’ont pas d’équivalent dans les autres économies riches de l’OCDE. D’ailleurs, les ...

  • On passera en revue dans ce chapitre les performances des pays de l’OCDE en matière de croissance au cours des deux dernières décennies. On prêtera plus particulièrement attention àl’évolution de la productivité du travail, compte tenu de l’accumulation de capital humain, et à la productivité multifactorielle, eu égard aux changements intervenus dans la composition et la qualité du capital physique. Il apparaît que les disparités de croissance du PIB par habitant sont très marquées (et s’accentuent), alors que les écarts de productivité du travail sont restés à peu près stables. Les pays qui ont amélioré leurs performances dans le domaine de la croissance ont en commun ...

  • Ce chapitre met en lumière les déterminants possibles des disparités de croissance entre les pays de l'OCDE constatées au chapitre précédent. Outre l'influence «primaire» de l'accumulation du capital et des qualifications incorporées dans le capital humain, une analyse économétrique confirme le rôle que jouent dans la croissance la R-D, l'environnement macroéconomique, l'ouverture aux échanges et des marchés de capitaux bien développés. Les résultats empiriques confirment en outre que dans un grand ...

  • Le présent chapitre prolonge l’analyse de l’influence des politiques économiques sur la croissance par un examen des données sectorielles. Il s’agit tout particulièrement d’évaluer les effets sur la productivité et l’innovation de politiques et du cadre institutionnel caractérisant les marchés de produits et le marché du travail. Le profil de la productivité globale est largement fonction des performances intrasectorielles dans les pays de l’OCDE, et celles-ci subissent les effets négatifs d’une réglementation stricte des marchés de produits, particulièrement dans les pays qui accusent un retard technologique sensible par rapport au leader technologique. Une stricte réglementation des marchés de produits exerce également un effet négatif indirect sur la productivité au travers de son impact sur l’innovation. De même, une législation ...

  • Ce dernier chapitre franchit une étape supplémentaire dans l'examen des déterminants de la croissance économique en exploitant une nouvelle base de données d’entreprises pour dix pays de l'OCDE. Il montre que la contribution de la dynamique de l'entreprise à la croissance de la productivité ne doit pas être négligée, surtout dans les secteurs de haute technologie où les nouvelles entreprises ont tendance à stimuler la productivité globale. On constate que une réglementation trop pesante de l'activité des entrepreneurs et des coûts élevés d'ajustement de la main-d'œuvre ont des effets négatifs sur l'entrée de nouvelles petites entreprises. Au total, les caractéristiques des entreprises entrantes et sortantes sont souvent différentes d'un pays à l'autre. On observe en particulier qu'aux États-Unis, les entreprises ...