Table of Contents

  • Les Villes et les Régions métropolitaines sont en première ligne des efforts qui sont menés à travers les pays de l’OCDE pour accroître la prospérité et créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité. On retrouve au sein de ces territoires urbains un concentré des enjeux et défis auxquels nos sociétés contemporaines sont confrontées, comme le creusement des inégalités, l’insertion des jeunes et des populations immigrantes sur le marché du travail, le ralentissement des gains de productivité. Face à ces défis, les Villes détiennent les clés du progrès et du changement. Au plus près des problèmes et des acteurs de terrain, elles peuvent mettre en place des stratégies plus intégrées, mieux adaptées et plus efficaces.

  • Ce rapport a été préparé par le Programme de l’OCDE concernant le développement économique et la création d’emplois au niveau local (LEED) dirigé par Sylvain Giguère. Il s’inscrit dans le cadre des Revues de l’OCDE sur la Création locale d’emplois que le Programme LEED de l’OCDE mène dans de nombreux pays afin de proposer des recommandations factuelles et pratiques sur la manière de soutenir au mieux l’emploi et le développement économique au niveau local.

  • Principal moteur de l’économie Québécoise, Montréal possède des atouts indéniables pouvant lui permettre de se positionner comme acteur majeur en termes d’innovation et de développement économique au niveau national et international. La ville est caractérisée par un certain dynamisme démographique, alimenté notamment par l’immigration internationale, ce qui permet aux employeurs montréalais de disposer d’une main d’œuvre abondante. Grâce à la présence d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche de grande qualité, la métropole Québécoise possède en outre une grande capacité d’attraction et de formation des talents. Le tissu économique montréalais comprend de nombreux acteurs innovants et bien positionnés dans des secteurs à forte valeur ajoutée, à la fois au sein de grappes industrielles fortement structurées et d’un écosystème dense d’entrepreneurs et de PME. La qualité de vie et l’environnement physique propice aux activités d’innovation sont également des atouts majeurs pour la ville.

  • Ce chapitre propose une vue d’ensemble du contexte socio-économique et institutionnel actuellement à l’œuvre à Montréal. Il synthétise les principales forces et faiblesses de l’économie montréalaise et fait le point sur l’évolution récente de la gouvernance à l’échelle municipale et métropolitaine. Enfin, il introduit les principaux défis et opportunités liés à la création d’un statut de métropole pour Montréal, notamment au regard de la nécessaire mise en place d’une stratégie de développement économique local ambitieuse et partagée par l’ensemble des parties prenantes.

  • Ce chapitre présente l’évaluation des forces et des faiblesses de la ville de Montréal, notamment du point de vue de l’adéquation entre les compétences de la population et les capacités productives. Des données clés de la situation socio-économique permettront de mettre en perspective les performances de la métropole québécoise grâce à une comparaison internationale avec une sélection de dix-huit métropoles des pays de l’OCDE.

  • Ce chapitre brosse un tableau des actions menées dans les différents domaines concernés par cette étude et pointés par le diagnostic effectué au premier chapitre. Il met en lumière certaines avancées et certains défis, se référant à l’expérience d’autres pays, dans quatre domaines : i) la coordination entre les politiques de l’emploi, de développement des compétences et celles de développement économique et leur adaptation aux réalités montréalaises; ii) la création d’une économie locale productive; iii) le soutien à l’entrepreneuriat, à l’innovation et au développement économique; et iv) faire en sorte que la croissance soit inclusive.

  • Une stratégie ambitieuse, menant des actions simultanées et coordonnées dans un certain nombre de domaines, pourra aider l’économie montréalaise à développer ses capacités d’innovation et de création d’emplois de qualité. Cette stratégie misera sur le talent, l’atout maître de Montréal, et visera à le développer davantage et à le mettre à profit. Les actions devront être menées par une série d’intervenants dans le cadre d’un nouveau partenariat. Ce chapitre propose des pistes d’action pour Montréal et ses partenaires fondées sur l’analyse développée dans ce rapport.