1887

Renforcement des organisations régionales de la pêche

image of Renforcement des organisations régionales de la pêche

L’élaboration et l’entrée en vigueur de l’Accord des Nations Unies sur les stocks chevauchants en 1995 marquait la volonté de la communauté internationale de renforcer les organisations régionales de gestion des pêches, établies pour assurer la gestion des ressources hauturières partagées. Cette étude dresse le bilan des changements introduits dans ces organisations et met en évidence le processus progressif d’amélioration qui a débouché sur de véritables succès. Quoiqu’il n’existe pas de recette unique pour mener à bien ce processus, l’étude souligne qu’il est essentiel de veiller à la présence de certains éléments fondamentaux permettant de créer et de maintenir la dynamique économique et politique indispensable au changement. La modification des incitations économiques sous-jacentes pourrait contribuer au rapprochement des intérêts des pays membres, propice à la formation de coalitions en faveur de la réforme. Cette étude s’appuie sur les informations contenues dans les études de plusieurs ORGP et plus particulièrement de la Commission pour la conservation du thon rouge du sud, de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, de l’Organisation des pêches de l’Atlantique nord-ouest et de la Commission des pêches de l'Atlantique nord-est.

French English

.

Avant-Propos

La gestion efficace des pêches internationales reste l’un des grands défis à relever pour parvenir à assurer la viabilité à long terme de la pêche. De nombreux stocks halieutiques communs, notamment les stocks transfrontières, de grands migrateurs et hauturiers, sont soumis à une forte pression, et une action internationale concertée est indispensable si l’on veut pouvoir exploiter ces ressources de manière durable. La mise en place de régimes de coopération stables pour gérer les pêcheries internationales a été au centre des débats internationaux, ces dernières décennies. La Communauté internationale s’est efforcée de renforcer les organisations régionales de gestion de la pêche (ORGP). Toutefois, l’efficacité de ces ORGP est toujours une source de préoccupation, comme en témoignent les appels lancés régulièrement en faveur d’une amélioration de leur fonctionnement. La Communauté internationale examine également d’autres mesures destinées à régler des problèmes particuliers de gestion des pêcheries internationales (notamment la mise en place de contrôles par l’État du port et de contrôles par l’État du pavillon).

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error