1887

Qualité de l'eau et agriculture

Un défi pour les politiques publiques

image of Qualité de l'eau et agriculture

L’eau est un élément essentiel à la croissance économique, à la santé humaine, à l’environnement. La gestion rationnelle des ressources en eau représente pourtant aujourd’hui un défi majeur pour les gouvernements du monde entier. Les problèmes sont nombreux et complexes : des milliards d’individus n’ont toujours pas d’accès à l’eau potable ni à un assainissement adéquat ; la concurrence s’accroît entre les différents usagers et usages de l’eau ; des investissements importants sont nécessaires au maintien et à l’amélioration des infrastructures de l’eau, aussi bien dans les pays membres de l’OCDE que dans les non-membres. Cette série d’ouvrages de l’OCDE propose des analyses et des orientations sur les aspects de la gestion des ressources en eau qui touchent à l’économie, à la finance et à la gouvernance. Ces aspects sont généralement au cœur du problème. Ce n’est qu’en les prenant en compte qu’une solution au problème crucial de l’eau pourra être trouvée.

French English

.

Éventail de mesures pour traiter les problèmes de qualité de l'eau dans l'agriculture

Dans les pays de l’OCDE, l’action des pouvoirs publics destinée à remédier à la pollution de l’eau par l’agriculture s’est appuyée généralement sur un cocktail d’incitations économiques, de réglementations sur l’environnement et d’outils d’information. Des dispositions de toutes sortes ont été adoptées à toutes les échelles (locale, bassin, nationale, transfrontière) et ont été mises en oeuvre par tout un éventail d’organismes publics. Beaucoup des mesures existantes sont d’ordre volontaire. En outre, des compagnies des eaux et des entreprises de la filière agroalimentaire coopèrent avec les agriculteurs pour limiter la pollution au minimum, par exemple en assurant des services de conseil. La panoplie de mesures appliquée a eu des conséquences variables sur la réduction de la pression exercée par l’agriculture sur les systèmes aquatiques. Au fil des années, d’après les estimations de l’OCDE, ces mesures ont coûté aux contribuables des milliards de dollars par an. Dans certains pays, la conjugaison de taxes sur les intrants, de paiements et de conseils aux agriculteurs a permis de réduire la pollution de l’eau dans l’agriculture. Dans d’autres, peu de progrès ont été obtenus malgré les dépenses considérables consenties pour limiter la pollution d’un système aquatique donné. Des initiatives publiques et privées prises dernièrement, les échanges de crédits de qualité de l’eau en agriculture et l’établissement d’accords de coopération visant à réduire la pollution par exemple, semblent donner des résultats, mais elles ont une portée limitée pour l’instant.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error