1887

Politiques agricoles des pays de l'OCDE 2009

Suivi et évaluation

image of Politiques agricoles des pays de l'OCDE 2009
Ce rapport constitue une source unique d’estimations récentes du soutien à l’agriculture et fournit un panorama du soutien à l’agriculture dans la zone de l’OCDE, complété par des chapitres sur l’évolution des politiques agricoles dans chaque pays de l’OCDE. Le soutien global accordé aux agriculteurs des pays de l’OCDE est en baisse. Ce rapport montre que la baisse du soutien a été en grande partie due à un resserrement de l’écart entre les prix des produits agricoles sur les marchés nationaux et sur les marchés mondiaux.

Ce rapport porte également sur l’impact des crises financière et économique actuelles sur le secteur agricole ainsi que sur les réponses apportées par les pouvoirs publics. L’agriculture devrait  mieux s’en sortir que nombre d’autres secteurs. Elle est moins exposée financièrement, la demande pour ses produits est moins sensible aux baisses de revenu et les politiques de soutien en place dans bon nombre de pays peuvent atténuer l’impact de la crise. Les pouvoirs publics font face à une situation budgétaire plus tendue, ce qui suscitera probablement la révision des politiques de soutien, y compris en matière agricole.

La loi agricole de 2008 des États-Unis, le «Bilan de santé» de la politique agricole commune et l’accord-cadre Cultivons l’avenir au Canada sont également passés en revue dans ce rapport. Une section spéciale traite de l’évolution des politiques agro-environnementales des pays de l’OCDE.

French English, German

.

Japon

Évaluation de l’évolution des politiques

● Globalement, l’orientation par le marché a quelque peu progressé, avec un recul du soutien aux producteurs depuis 1986-88, qui demeure toutefois près du double de la moyenne observée pour les pays de l’OCDE. Le soutien des prix du marché reste la forme de soutien la plus importante et l’écart entre les prix nationaux et les prix mondiaux tend à se réduire, principalement en raison de la baisse des prix du marché intérieur observée pour le riz.

● Plusieurs nouveaux paiements ont été mis en place en 2007 et 2008, dans le but d’abandonner progressivement les politiques au titre d’un seul produit, de s’orienter vers des politiques au titre d’un groupe de produits et de cibler les subventions pour les agriculteurs professionnels. Ces paiements peuvent offrir davantage de flexibilité quant aux types de production des exploitants, et représentent une étape vers des formes de soutien qui entraînent moins de distorsions de la production et des échanges.

● Les pouvoirs publics se désengagent de plus en plus de la formation des prix des produits agricoles. Suite à l’abandon des prix administrés du riz en 2004, les prix administrés pour le blé, l’orge, la betterave et la canne à sucre, ainsi que la pomme de terre féculière ont également été supprimés en 2007. Cependant, les mesures de protection à la frontière demeurent élevées, et les effets réels sur l’estimation du soutien au producteur restent limités.

● En dépit de certains progrès, la part de soutien fourni par les mesures qui entraînent le plus de distorsions reste toujours élevée. Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour infléchir le niveau élevé de soutien et accroître l’accès au marché, tout en s’orientant vers des politiques plus découplées, mieux ciblées sur les objectifs en matière de revenus agricoles, de développement rural et d’environnement.

French English, German

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error