1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2013

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2013

La dix-neuvième édition de l'OCDE des Perspectives agricoles, élaborée conjointement pour la neuvième fois avec l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), présente des projections à l’horizon 2022 pour les principaux produits agricoles, les biocarburants et les poissons. Il est à noter que le rapport 2013 comprend pour la première fois le coton et un chapitre spécial sur la Chine.

Des coûts plus élevés et une forte demande laissent présager que les prix resteront bien supérieurs aux moyennes historiques avec un risque élevé de volatilité des prix, étant donné le niveau tendu des stocks, un environnement politique variable et l’accroissement des risques de production liés aux conditions climatiques. La Chine devrait demeurer autosuffisante en ce qui concerne les principaux produits alimentaires tout en développant ses échanges et son intégration dans les marchés agricoles mondiaux.

French Chinese, Spanish, English

.

Viande

La situation du marché du secteur de la viande se caractérise d’une manière générale par des prix nominaux à la production élevés, qui s’expliquent, du côté de la demande, par la hausse des revenus découlant de la croissance rapide dans les pays en développement et, du côté de l’offre, par les coûts élevés des intrants, notamment des céréales fourragères, de l’énergie consommée et de la main d’œuvre. L’effet combiné de la hausse des prix à la production et de l’augmentation des coûts de production a tendance à encourager la production dans les pays en développement, où prédominent des systèmes de production à faible consommation d’intrants. La croissance de la production de viande ralentit, notamment celle des volailles qui par le passé avait enregistré les taux de croissance de la production les plus importants. Dans les pays en développement, la demande en viande reste forte en raison de l’augmentation des revenus et de l’essor de l’urbanisation, qui modifient les régimes alimentaires au profit d’éléments nutritifs et de protéines d’origine animale. La consommation a augmenté de manière considérable au cours de la dernière décennie dans un grand nombre de pays émergeants, en particulier la Chine et d’autres pays asiatiques à la croissance rapide. En revanche, la consommation de viande par habitant est restée stable dans les pays de l’OCDE au cours des dix dernières années. En ce qui concerne la volaille, la viande porcine, la viande ovine et la viande de buffle, la production et les échanges devraient augmenter à court terme, mais pour ce qui est de la viande bovine, ils devraient dans un premier temps être freinés par la réduction des effectifs du cheptel opérée ces dernières années dans les grandes régions exportatrices, et notamment dans les pays développés. Les pays en développement renforceront encore leur position en imposant des changements dans la production, les échanges et la consommation de viande au niveau mondial.

French English, Spanish

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error