1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2013

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2013

La dix-neuvième édition de l'OCDE des Perspectives agricoles, élaborée conjointement pour la neuvième fois avec l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), présente des projections à l’horizon 2022 pour les principaux produits agricoles, les biocarburants et les poissons. Il est à noter que le rapport 2013 comprend pour la première fois le coton et un chapitre spécial sur la Chine.

Des coûts plus élevés et une forte demande laissent présager que les prix resteront bien supérieurs aux moyennes historiques avec un risque élevé de volatilité des prix, étant donné le niveau tendu des stocks, un environnement politique variable et l’accroissement des risques de production liés aux conditions climatiques. La Chine devrait demeurer autosuffisante en ce qui concerne les principaux produits alimentaires tout en développant ses échanges et son intégration dans les marchés agricoles mondiaux.

French Chinese, Spanish, English

.

Produits laitiers

Tirés par une solide croissance de la demande d’importation émanant des pays en développement, les prix internationaux des produits laitiers ont fortement augmenté tout au long de l’année 2010 et jusqu’au début du premier semestre 2011, culminant à des niveaux proches de ceux observés lors de la flambée des prix des produits de base de 2007/08. Une forte rentabilité et d’excellentes conditions de pâturage en Océanie et dans certaines parties de l’Amérique du Sud ont suscité une réaction de l’offre qui a fait chuter les prix. Cette baisse des prix s’est poursuivie jusqu’au second semestre de 2012. Elle s’est accompagnée d’une expansion du volume des exportations. La demande continuant d’augmenter, surtout en Chine, les prix se sont stabilisés à des niveaux nettement supérieurs à ceux atteints lors de la précédente période de baisse de 2009. Les sécheresses de 2012 aux États-Unis et dans la Fédération de Russie ont fait monter les prix des céréales et conduit à un ralentissement de la croissance de la production laitière aux États-Unis et dans l’Union européenne ainsi qu’à une hausse des prix des produits laitiers. Le redressement des prix s’est intensifié au début de 2013, l’annonce de conditions météorologiques beaucoup plus sèches en Océanie ayant commencé à affecter les attentes du marché quant à la disponibilité des produits. La situation de l’offre est tendue à court terme, mais elle devrait s’améliorer à moyen terme dans des conditions météorologiques normales, ce qui devrait maintenir les prix à des niveaux moins élevés qu’en 2011.

French English, Spanish

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error