1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2008

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2008
Cette édition des Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2008-2017 analyse les perspective des marchés des produits pour la période 2008-2017, en faisant  une synthèse de tous les éléments recueillis par les deux organisations sur les matières premières, les orientations et les compétences de chaque pays. Ce rapport analyse les tendances des marchés mondiaux pour les principaux produits agricoles et pour les biocarburants. Les perspectives des marchés agricoles se concentrent sur la production, la consommation, les échanges, les stocks et les prix des produits considérés. Les graphiques et tableaux de cet ouvrage sont assortis d’un lien « Statlink » et d’ URL renvoyant  l’utilisateur à des données présentées sous forme de tableur. Les projections relatives aux marchés couvrent  les pays de l’OCDE et d’autres acteurs agricoles de premier plan tels que l’Inde, la Chine, le Brésil, la Fédération de Russie et l’Argentine, mais aussi beaucoup de pays et régions n’appartenant pas à la zone OCDE, soit un total de 39 pays et 19 régions.

French English

.

Hypothèses macroéconomiques et stratégiques

L’activité économique est aujourd’hui en perte de vitesse, et il se pourrait que les États-Unis, première puissance économique mondiale, sombrent dans la récession en 2008. Ce ralentissement, également observé ailleurs dans la zone OCDE, contraste avec le maintien d’une conjoncture plutôt bonne dans d’autres parties du monde. L’une des causes tient au resserrement général du crédit, dont les effets se sont récemment fait sentir sur les marchés financiers et les actions dans tous les pays. Toutefois, le choc s’est produit sur fond de performances économiques solides, qui en ont quelque peu atténué l’impact. Le coup de froid sur les marchés de l’immobilier, autre cause sous-jacente, est appelé à écorner les actifs des consommateurs et à confirmer le ralentissement de la croissance. Aux risques d’évolution à la baisse s’ajoute le fait que les turbulences financières amorcées durant l’été 2007 ne sont pas encore terminées, si bien que les retombées finales sur l’économie réelle restent encore difficiles à évaluer. Parallèlement, les hausses de prix du pétrole, des produits alimentaires et autres produits de base ont fait monter les taux d’inflation globale dans bon nombre de pays, en érodant le pouvoir d’achat et la demande des consommateurs, dont dépend la croissance dans beaucoup d’économies de l’OCDE.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error