1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2007

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2007

Cette treizième édition des Perspectives agricoles annuelles, qui est la troisième préparée conjointement avec la FAO, présente une évaluation des perspectives des marchés agricoles établies d’après les projections à l’horizon 2016 de la production, de la consommation, des échanges, des stocks et des prix des produits agricoles de base de la zone tempérée essentiellement. Ces projections reposent sur un certain nombre d’hypothèses concernant les conditions macro-économiques mondiales, la croissance démographique, les politiques agricoles et commerciales nationales, les technologies de production, et les conditions météorologiques. Ce rapport montre comment les évolutions économiques et les politiques gouvernementales influent sur ces marchés, et met en évidence certains risques et incertitudes susceptibles d'infléchir les perspectives des marchés. Outre les pays de l’OCDE, les projections présentées dans ce rapport couvrent un grand nombre d’autres pays et régions, notamment les géants agricoles que sont l’Inde, la Chine, le Brésil et la Russie, ainsi que l’Argentine, l’Afrique du Sud et plusieurs pays parmi les moins avancés.

French Spanish, English

.

Viande

Les facteurs qui influent habituellement sur les perspectives du secteur de la viande, notamment les variations des taux de change, la hausse des revenus et la croissance démographique, restent les principaux déterminants de l’évolution des marchés. Néanmoins, de nombreux autres éléments jouent également un rôle décisif au niveau national, mais aussi international. Les marchés de la viande demeureront très tributaires des répercussions des épizooties et de la multiplication des normes relatives à la sécurité de la viande et au bien-être des animaux qui en découlent. Les normes environnementales seront également de plus en plus importantes. Les autres facteurs sont les nouvelles politiques publiques, les répercussions de la sécheresse survenue dernièrement en Australie, le retour de la concurrence des exportations nord-américaines dans la région du Pacifique, les modifications apportées aux obstacles commerciaux liés aux maladies et les conséquences de la production d’énergies renouvelables (bioéthanol et biodiesel) sur le prix des aliments du bétail. Ensemble, les bouleversements que connaîtront les échanges et les brusques fluctuations des prix auront pour effet d’accroître petit à petit la complexité de la structure des échanges, et s’accompagneront d’une augmentation du nombre des pays importateurs et exportateurs de viande.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error